Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

Cavale

5
Holly Goldberg Sloan

Gallimard Jeunesse
Traduit de l'anglais par Nathalie Peronny
Paru en Mars 2012
336 pages
15 euros


Roman ados à partir de 13 ans
Thèmes : Fraternité, Suspense, Amour


Quatrième de couverture : Emily Bell et Sam Smith se rencontrent par hasard dans une église, un dimanche matin. Elle, sensible et bonne élève, fait partie des choeurs. Lui, déscolarisé et orphelin de mère, est trimbalé depuis dix ans avec son frère par un père violent, illuminé et hors-la-loi. Entre les deux adolescents, le coup de foudre est total. Quand Emily, qui ignore tout de la vie tragique de Sam, le présente à sa famille, on pourrait croire que l’heure du salut a enfin sonné pour les deux frères : les parents de la jeune fille se prennent d’affection pour les deux enfants et décident de les aider. Mais c’est sans compter sur le père des garçons qui, furieux, quitte la ville avec ses fils pour les arracher à l’influence de la famille Bell. Commence pour eux une cavale tragique de plusieurs jours à travers l’Ouest des États-Unis.
A propos de l'auteur : Holly Goldberg Sloan est née à Ann Arbor, dans le Michigan, et a vécu en Californie, aux Pays Bas, à Istanbul, à Washington et dans l'Oregon. Elle a vendu son premier scénario à la Paramount à l’âge de dix-sept ans et n'a depuis cessé d'écrire tout en travaillant dans la publicité puis pour le cinéma. Elle a notamment écrit plusieurs scénarios pour Disney. Mère de deux enfants, Holly Goldberg Sloan habite aujourd'hui à Santa Monica, en Californie, avec son mari l'écrivain Gary Rosen. I’ll be there est son premier roman.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Ils se rencontrent un dimanche matin à l'église. Elle, Emily Bell est timide, réservée, discrète. Elle fait partie des choeurs. Lui, Sam Smith la regarde, ébloui et touché en plein coeur. Lui il a 17 ans et n'a pas eu une enfance normale. Son jeune frère Riddle a 12 ans et ne parle à personne. Aux yeux des autres, il passe pour avoir des troubles mentaux. Sam et Riddle n'ont pas d'autre choix que de suivre un père violent, alcoolique, meurtrier qui les a enlevé à leur mère il y a maintenant 10 ans. Sam et Riddle sont unis contre l'adversité, réunis par leurs liens familiaux. Riddle est perdu sans son grand-frère et Sam agit en tant que protecteur et veille sur son petit-frère, enfin du mieux qu'il le peut. Trimballés, traînés comme de la marchandise de ville en ville, ils n'ont connu aucune stabilité, aucune affection. Alors la rencontre avec Emily va tout changer. Parce qu'elle est différente et que sa famille sait voir au-delà des apparences. Sam et Riddle vont enfin connaître ce qu'est le sens de l'hospitalité d'un foyer où règne l'amour et les liens de la famille. Mais le passé vient tâcher ce beau tableau et finit toujours par rattraper le bonheur. Le père des deux enfants découvre la vérité et furieux, entraîne ses fils dans une cavale dangereuse...


Même si Cavale n'est pas un coup de coeur, il aurait pu l'être tellement j'ai été touché par ce roman aux multiples facettes mais dont l'unique reste le message qu'il donne : une leçon de vie, empreinte de tolérance et d'émotions. Contenant sa part d'amour, de peur, de suspense, de secrets, Cavale aborde un sujet difficile : la maltraitance et les mauvais traitements à l'égard des jeunes mineurs. Contraints et forcés à se cacher, à raser les murs, Sam et Riddle sont voués à la marginalisation et à l'exclusion sociale à cause d'un père négligeant, illuminé, aussi violent qu'irréfléchi. Les personnages de ce roman ont tous un côté attachant et l'on ne pourra qu'être séduit par la très jolie histoire d'amour d'Emily et Sam.

Sam est aux yeux d'Emily un être mystérieux et énigmatique, qui a l'air de souffrir et de porter un lourd secret. Emily est aux yeux de Sam, une jeune fille différente des autres, sage et curieuse. Ils apprennent à se connaître l'un l'autre, s'apprivoisent. Ils s'intéressent à ce qu'ils sont et sont heureux de se découvrir même si cela comporte son lot de doutes, d'espoirs, de larmes, de triste réalité. En cela, le roman est magique et magnifique car avec des mots sobres et subtils, l'auteur réussit à distiller cette part de sensibilité et d'intensité. Cavale est aussi un roman d'apprentissage de la vie comme on les affectionne, un roman qui nous parle de la confiance accordée aux autres, de la peur du jugement et de l'importance de se soutenir. C'est un récit émouvant même s'il ne souffre d'aucun clichés ni de pathos. Il n'est en rien larmoyant et pourtant la force narrative des mots fait défiler les images. On doit reconnaître à Holly Goldberg Sloan sa puissance d'évocation grâce à une écriture très visuelle voire cinématographique dans laquelle on se projette totalement. Finalement, si l'on devait résumer Cavale, on pourrait parler d'un roman d'une finesse psychologique palpable, capable d'explorer le thème des liens et des sentiments qui unissent les êtres entre eux, aussi bien fraternels, sentimentaux que familiaux.
Grand moment de lecture au rendez-vous.




Le site de l'auteur : http://hollygoldbergsloan.com/
Un immense merci à toute l'équipe de Gallimard Jeunesse.




Cette lecture compte pour le
Challenge Littérature de Jeunesse/ Young Adult
organisé par Mélo, Nodrey et Hélène.
Vit un conte de fées : 24/24

Commentaires

  1. ça me donne franchement envie de le lire.

    RépondreSupprimer
  2. Une de mes prochaines lectures, un roman qui donne envie de s'y plonger en tout cas.

    RépondreSupprimer
  3. Chouette billet qui donne envie ! Je note !

    RépondreSupprimer
  4. Pour moi, ce fut un vrai grand coup de coeur pas réfléchi, juste sous le coup des sentiments. M'arrive pas souvent, tiens...

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr