Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

La Mafia du chocolat - Tome 1

6
Gabrielle Zevin

Albin Michel
Collection Wiz
Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Cécile Chartres
Paru en Octobre 2012
390 pages
16 euros

Roman ados dès 13 ans
Thèmes : Mafia, Criminalité, Dystopie



Quatrième de couverture : La fille chérie du défunt parrain du chocolat n'a que faire de son héritage. Pour elle, la vie doit être une routine absolue. Aller au lycée, prendre soin de son frère adoré et de sa grand-mère mourante. Et surtout, éviter Gable, parfait loser et ex-petit ami. Oui, tout allait bien jusqu'à ce que cet imbécile de Gable soit empoisonné par le chocolat issu de la fabrique illégale des Balanchine. Que la police la croie coupable, passe encore. Qu'elle se retrouve à la une des journaux télévisés, inévitable. Qu'on la harcèle au lycée en la traitant de criminelle, d'accord. Mais voir revenir dans sa vie sa famille mafieuse au complet est le pire des châtiments. Anya se demande si elle ne va pas devoir renoncer aux cours et sortir son revolver, histoire de mettre de l'ordre dans les affaires...
A propos de l'auteur : Gabrielle Zevin vit à New York. Elle a travaillé comme scénariste. Elle est l’auteur d’Une vie ailleurs (Wiz, 2005) et Je ne sais plus pourquoi je t’aime (Wiz, 2009).


Après Une vie ailleurs (billet ici) je ne m'attendais pas à découvrir cet univers si différent. C'est pourquoi je suis totalement emballée et surprise par le tout dernier roman de Gabrielle Zevin : La Mafia du chocolat dont Bouma m'a appris que ce serait une trilogie. Bien que la fin se suffise à elle-même, je suis tout de même ravie qu'il y ait une suite car j'aimerais volontiers me replonger dans le monde si particulier hérité d'une imagination fertile et d'une construction narrative maîtrisée.

Dans un New-York futuriste, en 2083, La Mafia du chocolat met en scène la criminalité et pas n'importe laquelle puisqu'il s'agit de vendre et de trafiquer des tablettes de chocolat, proclamées illégales dans une société restrictive, au même titre que l'alcool, le tabac et le café. A mi-chemin entre la Prohibition (pour le contexte social) et le Parrain (pour l'intrigue), La Mafia du chocolat est un roman du genre dystopique, original et nouveau. Point d'apocalypse, point de fin du monde, mais une société qui limite les dépenses énergétiques et les ressources naturelles épuisées. Dans tout cela, une famille de mafieux russe, les Balanchine, la famille d'Anya, 16 ans, de son frère Leo, de sa petite soeur Natty et de sa grand-mère Nana émerge dans les rues peu rassurantes de New-York. Les parents sont morts assassinés. Dans un climat de tension sociale, de violence, de corruption et de vendetta, Anya s'inquiète constamment pour sa famille. Mais comme toute adolescente, il faut laisser de côté les histoires crapuleuses de famille et vivre sa vie : amour, amitié, cours. En parlant de petit ami, Anya a largué Gable, mauvais garçon par excellence qui ne la traitait pas comme un gentleman. Seulement, le voilà gravement empoisonné par...une tablette de chocolat provenant tout droit du stock "Balanchine extra-noir". Vous pensez bien qu'Anya, la fille du parrain se retrouve vite suspectée et arrêtée...

J'ai adoré! On trouve tous les ingrédients d'un excellent roman jeunesse : de l'action, du suspense sous la forme d'une enquête policière, de l'amour... impossible entre la fille du parrain et le fils du procureur, des sentiments, des choix... Un roman étourdissant, jouissif et intense qui nous parle d'héritage familial, de loi, de loyauté, de contrebande, de solidarité. Les pages défilent à toute vitesse tellement on est pris par cette intrigue rondement bien amenée. Les personnages sont tous très attachants, hauts en couleurs et avec une personnalité et une psychologie travaillées. L'histoire est vraiment passionnante et me fait penser à Cabaret de Jillian Larkin, sur fond de criminalité et de vengeance dans les années 30. L'écriture de Gabrielle Zevin porte à merveille cette ambiance charismatique, propice à l'engouement. Anya est une héroïne intelligente, à la fois fragile mais ferme, mature et gentille. Elle réutilise des citations de son père, qu'elle érige en maximes existentielles, toujours appropriées dans des situations difficiles et qui lui apportent force, courage et volonté. Elle est déterminée et combative, pleine d'un juste équilibre qui lui permet de faire front face à la maladie de sa grand-mère, à la faiblesse de son frère et au tragique des circonstances.

Appétissant, savoureux... juste délicieux! Avec La Mafia du chocolat n'ayez crainte de faire des excès de gourmandise, sa lecture est un régal et par conséquent un véritable coup de coeur.


Les articles de Bouma, Fantasia, Clarabel.

Commentaires

  1. Bon, il faut vraiment que je le lise celui-ci ! As-tu poursuivi avec le tome 2 ? La suite est à la hauteur ?

    RépondreSupprimer
  2. Bladelor : OUIIIIIIIIII Il est troooo génial (version Moi,moche et méchant avec la même intonation!). J'ai vu aujourd'hui le tome 2 La fille du parrain. Je le veux. J'ai beaucoup aimé ce nouveau registre que nous propose Gabrielle Zevin. C'est différent de Une vie ailleurs. Pour vrai, tant mieux!

    RépondreSupprimer
  3. Ohhh ça a l'air bien... mais j'hésite s'il s'agit d'une série. Je ne suis pas fan des histoires en plusieurs tomes. Craquera, craquera pas ? à suivre

    RépondreSupprimer
  4. J'avais adoré Une vie ailleurs, je viens de commander celui ci pour mes élèves...! Bien envie de le lire avant eux ! ;-)

    RépondreSupprimer
  5. tu dois être aussi pressée que moi de lire la suite ??

    RépondreSupprimer
  6. Bladelor : (suite et fin) Le tome 2 a intégré ma PAL. Je ne devrais pas trop tarder à le lire. Mais parole de ma maman qui n'a pu s'empêcher de dévorer la suite, ce serait génial.

    Bouma : un grand OUIIIIIII je pense que l'héroïne va nous surprendre et intégrer la mafia. Euh chuuuut j'ai rien dit!

    Noukette : Lis le avant eux! C'est une obligation loool

    Kikine : je sais je sais le fléau des séries. Est-ce un bien ou un mal?? Je me dis toujours encore une série, pffff c'est lassant et je rechigne. Mais en fait NOOOON car quand on tombe sur des trilogies comme celles-ci, il ne faut surtout pas passer à côté.

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr