Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

Rouge Tagada

4
Charlotte Bousquet
Stéphanie Rubini


Gulf Stream
Collection Les Graphiques
Paru en Janvier 2013
64 pages
15 euros

BD à partir de 14 ans et plus
Thèmes : Amitié, Société, Homosexualité

Quatrième de couverture :  Elle était dans ma classe. Quatrième D. D comme déconné, délire, débile, dévergondé, début, douleur, douceur aussi. Il y avait tout ça, chez nous. Des pimbêches qui riaient trop fort, des timides, des bébés sages, des filles toutes fières de se comporter en femmes et des garçons qui ne savaient plus comment fonctionnaient leurs mains ni leurs pieds. Il y avait aussi les Jade et les Benjamin, les bons copains toujours là en cas de coup de blues à la récré, toujours prêts à refaire le monde et jouer aux cancres au lieu d'aller en perm. Mais il n'y avait qu'une Layla. 

 

A propos des auteures :  Charlotte Bousquet est l’auteure d’une vingtaine de romans pour adultes et adolescents, dans des genres aussi différents que le roman historique, le thriller, ou la fantasy. Stéphanie Rubini est illustratrice pour l'édition et la presse jeunesse, ainsi que pour le magazine Causette. Elles se sont rencontrées autour de Précieuses, pas ridicules, leur premier abécédaire. Enfant, Stéphanie Rubini avait un goût prononcé pour les nounours en guimauve. Charlotte Bousquet préférait les bonbons au réglisse. C’est pour se mettre d’accord qu’en se lançant dans un roman graphique – encore une première fois – elles ont décidé de l’appeler… Rouge Tagada !


                          Avec sa couverture rouge bonbon, pelliculée en soft touch et ses tranches roses flashy, l'histoire de Rouge Tagada ne pouvait passer inaperçue. Roman graphique qui attire l'oeil, Rouge Tagada aborde avec subtilité et justesse les émois de l'adolescence, les premiers balbutiements vers l'homosexualité où l'amitié parfois se confond avec amour. Au début lorsque j'ai lu la quatrième de couverture, j'ai pensé immédiatement que c'était un garçon le narrateur. Je n'imaginais pas qu'Alex était une jeune fille. Sous le regard d'Alex, Layla est exceptionnelle. Elles deviennent amies. Mais très vite, Layla rencontre d'autres personnes, des garçons et s'éloigne d'Alex. Cette dernière le vit mal : jalousie, colère, tristesse, solitude. Car Alex souhaite une relation exclusive. 
Il y a dans Rouge Tagada ce parfum acidulé, ce goût de nostalgie lorsqu'on quitte l'enfance et l'adolescence, comprenant la nécessité de grandir, et avec de découvrir le sentiment qu'est aimer. Pas toujours facile et avec son lot de déceptions et de contrariétés. C'est à la fois excitant, comme aux touts débuts de la relation entre Layla et Alex, entre fous rires, intimité, secrets de fille, passion et centres d'intérêts partagés. Ce goût sucré de la vie laisse place à la déception lorsque l'autre s'éloigne. Puis le garçon survient. Layla en est folle amoureuse, au grand désespoir d'Alex qui souffre de cette relation qu'elle pensait jusqu'alors fusionnelle. La frontière est mince entre amour et amitié, deux sentiments forts et touchants, vécus, ressentis et vus différemment par deux adolescentes.


J'ai particulièrement aimé le dessin tendre, touchant parfois amusant de Stéphanie Rubini, les dialogues vrais et sincères, le texte simple et délicat qui sait d'emblée où il nous emmène. Pourtant c'est le coeur déchiré qu'on découvre la réaction apeurée, incompréhensive de Layla, au moment où tout s'emballe, au moment où tombe le masque des sentiments ambigus qu'éprouve Alex envers son amie. C'est une très chouette bande dessinée que nous offre là les éditions Gulf Stream : engagée, avec un message d'actualité certes, plein de tolérance et pourtant encore complexe. Il faut saluer la force de Rouge Tagada dont la teneur repose sur le sentiment amoureux et la différence, une manière originale d'évoquer la sexualité à un âge où l'on se cherche et se découvre. A recommander !





Les avis de Bouma, Fantasia
Le site de Gulf Stream, dont je remercie toute l'équipe
Le blog de Charlotte Bousquet

Commentaires

  1. Il me tente énormément, celui-là. J'ai hâte de le lire !

    RépondreSupprimer
  2. Je pense que je vais pas le laisser longtemps dans ma PAL celui-là !

    RépondreSupprimer
  3. j'ajoute de suite à la prochaine commande, merci pour l'idée!

    RépondreSupprimer
  4. Oh ta photo est toute mignonne :) Je ne connais pas mais le trait me plait bien. A mettre entre toutes les mains.

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr