Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

La petite marchande de rêves

4
Maxence Fermine

Michel Lafon
Paru en Novembre 2012
171 pages
9,95 euros

Roman Junior dès 9/10 ans
Thèmes : Rêve, Voyage, Inconscience

Quatrième de couverture : Entrez au royaume des ombres et choisissez votre rêve… Le jour de ses onze ans, Malo tombe dans la Seine. Aspiré dans un toboggan, quand il ouvre les yeux, il découvre un monde en noir et blanc, éclairé par une lune de diamants. Il vient de pénétrer au Royaume des Ombres, un lieu magique où les habitants sont aussi étranges que fascinants: Arthur, l’arbre qui ne cesse d’éternuer; Mercator, le chat si bavard vieux de deux cent treize ans; Lili, la petite marchande de rêves au regard d’or qui capture les songes… Sans compter les spectres inquiétants et un dangereux alchimiste qui lui jette un terrible sort. Pour briser le maléfice, Malo a un énorme défi à relever. Et une nuit…


"Lorsque l’on disparait pour la première fois, 
on fait un rêve. La deuxième fois, on ne rêve plus. La troisième fois, on ne vit plus 
que dans les rêves des gens qu’on a connus."

Entre conte initiatique et voyage onirique, La petite marchande de rêves est un petit bijou de littérature jeunesse accessible dès l'âge de 9 ans. A mi-chemin entre Alice au Pays des merveilles et Le Petit Prince, Maxence Fermine nous offre un rêve enchanteur peuplé d'étranges créatures et/ou personnages-héros modernes. Le jour de ses onze ans, Malo se rend à sa fête d'anniversaire organisée à son insu par ses parents, incapables d'être présents pour cette occasion. Sur le chemin, le taxi qui le conduit a un accident et tombe dans la Seine. Malo a disparu. Il est entré dans le Royaume des Ombres où tout est en noir et blanc. C'est un lieu magique et mystérieux dans lequel réside un arbre qui prend racine, un chat qui parle, un clown blanc en faillite, un clochard céleste et la fabuleuse Lili la petite marchande de rêves... Comme dans toute aventure initiatique, Malo devra affronter un odieux alchimiste et des spectres inquiétants. Un défi à relever, une âme à sauver... l'aventure de Malo ne fait que commencer.

Univers charmant et plein de fantaisie, La petite marchande de rêves est un conte frais, sage et optimiste qui fait la part belle à de très jolies idées, à l'image de ces boîtes à bonheur, qui délivrent des couleurs et des rêves sereins. Poésie, jeux de mots malicieux, déambulations décalées à la Coraline de Neil Gaiman ; il y a tant de belles choses à découvrir dans ce conte que la féérie opère et nous transporte. Et comme tout rêve doux, où parfois l'on regrette tant de se réveiller, l'auteur termine par une petite touche de mélancolie, laissant la trace d'une lecture inoubliable.


Les articles de Mélo, Stephie, Bouma, Tiphanya, Liyah.

Commentaires

  1. Une référence que je note précieusement. J'en connais une qui devrait apprécier...

    RépondreSupprimer
  2. bien moins séduite que toi. j'ai trouvé l'univers intéressant mais le roman pas assez abouti en ce qui me concerne. je suis contente qu'il t'ai plu :-)

    RépondreSupprimer
  3. J'ai beaucoup aimé l'idée des boîtes à bonheur dans ce livre... :)

    RépondreSupprimer
  4. Bouma: oui ça reste un conte succinct, avec des idées à approfondir. Mais le jeune âge auquel il est destiné peut justifier ce côté.

    Lucille: très jolie idée. Ca m'a également fait penser à l'univers de Matthias Malzieu dans Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi

    Jérôme : Espérons qu'elle apprécie alors!

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr