Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

Balthazar n'a pas peur du noir et Pépin presque pas non plus

0
Marie-Hélène Place
Caroline Fontaine-Riquier

Hatier Jeunesse
Série Balthazar
Paru en Octobre 2013
32 pages
13,99 euros

Album Jeunesse dès 3 ans
Thèmes : Monstre, Nuit, Obscurité

Quatrième de couverture : Balthazar observe avec émerveillement l'univers de la nuit : le ciel étoilé, la lune, les vers luisants, les yeux du chat qui brillent... Mais Pépin, lui, n'aime pas trop quand il fait tout noir et qu'il ne peut rien voir... Une épopée nocturne sur la peur du noir, dans le monde rassurant de Balthazar et Pépin.


Après mes coups de coeur pour les albums Balthazar et les Couleurs de la vie et des rêves aussi , Le Livre à Compter de Balthazar, L'extraordinaire abécédaire de Balthazar , je suis de nouveau enchantée par l'univers de Balthazar. Le thème de cet album c'est la peur du noir. Balthazar explore l'univers de la nuit avec son ciel étoilé et sa lune. Balthazar et son ami Pépin discutent assis sur le banc du jardin et admirent ce qu'il y a de plus beau, que l'on peut voir qu'en pleine nuit : les vers luisants, les yeux du chat qui brillent. On peut entendre des choses que l'on entend pas le jour : le silence profond, le hululement de la chouette. Si Balthazar n'a aucun mal avec la nuit, Pépin lui est plus peureux. Il est inquiet et scrute la moindre chose anormale. Lorsque la lumière s'éteint dans la chambre et qu'elle s'emplit d'obscurité, Pépin a peur. Mais Balthazar lui explique que même s'il fait noir et qu'on ne voit rien, chaque objet reste à sa place dans la chambre...


Avec subtilité et justesse, avec patience et bienveillance, Balthazar n'a pas peur du noir et Pépin presque pas non plus explique le pouvoir de l'imagination lorsqu'il fait nuit. L'esprit détourne les objets, déforme les ombres, invente araignées, monstres... C'est l'imagination débordante de Pépin qui alimente sa peur et qui lui joue de vilains tours. Dans le noir, tout est plus inquiétant et plus effrayant même s'il s'agit d'une simple lampe! Balthazar n'a pas peur du noir et Pépin presque pas non plus est un album malin, au ton doux et rassurant. Il favorise un univers calme et réfléchi. Le petit plus de cet album, sans compter sur les illustrations douces, tendres et jolies, c'est sa page de calque noir pour éteindre ou allumer la lumière de la chambre et qui apprend aux enfants à distinguer clairement les objets. Une autre page avec un vernis gonflant noir permet de suivre avec le doigt les contours des meubles. C'est bien fait et cela montre à l'enfant que tout est pareil, avec ou sans lumière. J'aime les illustrations "classiques" qui ont le charme d'autrefois, un côté traditionnel attendrissant. Plein d'humour, de petits détails enfantins, cet album permettra aux enfants de surmonter leurs angoisses en favorisant leur sens de la logique, de l'observation et du raisonnement. Inspirés de la pédagogie Montessori, les albums Balthazar ont ce quelque chose en plus qui rassure, protège, apprend à l'enfant à réagir seul tout en l'encourageant et en le respectant.


Un grand merci à Laure-Anne et toute l'équipe de Hatier Jeunesse.

Commentaires

Enregistrer un commentaire

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr