Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

Revanche

2
Cat Clarke

Robert Laffont
Collection R
Traduit de l'anglais par Alexandra Maillard
Paru en Octobre 2013
492 pages
18,50 euros

Roman ados dès 14 ans
Thèmes : Vengeance, Adolescence, Homosexualité, Société



Quatrième de couverture : La vie est injuste. Jem Halliday est amoureuse de Kai, son meilleur ami, qui est gay. Pas vraiment l'idéal, mais Jem s'est faite à l'idée. La vie est cruelle. Une vidéo de Kai en compagnie d'un garçon a été postée sur Internet. Il ne l'a pas supporté et s'est suicidé. Sa vie ne sera que vengeance. Quoi qu'il lui en coûte, Jem a décidé de découvrir qui sont les responsables et de les faire payer, un à un, jusqu'au dernier...
A propos de l'auteure : Après avoir été auteur de non-fictions, la Britannique Cat Clarke se consacre désormais à la littérature pour jeunes adultes. Son premier roman, Confusion (Robert Laffont, 2012) a rencontré un grand succès en Angleterre. Après Cruelles, encensé par The Guardian en 2012 et paru en juin 2013 aux Editions Robert Laffont, Cat vient de publier Revanche cette année. 

                      La vie de Jemima bascule lorsqu'elle apprend le suicide de son meilleur ami Kai. Depuis l'enfance, les deux étaient inséparables, et si Jem est tombée amoureuse de Kai, voyant en lui l'homme parfait, Kai quant à lui a pris une autre voie en préférant les garçons. Et alors ? Jem ne l'a jamais repoussé et a continué à l'aimer, à le soutenir, à l'accompagner, à délirer, à partager leur vie d'ados. De véritables âmes soeurs...de l'amitié en quelque sorte. Lors d'une fête bien arrosée, Jem a perdu de vue Kai. Elle rentre seule et le lendemain matin, elle reçoit un e-mail de Kai avec en pièce jointe une vidéo. Cette vidéo le montre en compagnie d'un garçon, en très mauvaise posture comprenez, sexuellement compromettante. En plus de la lâcheté d'avoir filmé quelqu'un à son insu, l'auteur de la vidéo la poste sur le net, à la vue de tous...exposant Kai à des propos homophobes. S'ensuit un déferlement de haine et d'injustice. Kai ne le supporte pas et se suicide. Dès lors, Jemima s'applique à organiser un plan : une vengeance envers les responsables. Motivée par les lettres que lui a laissé Kai, Jem chérit ses souvenirs et n'a désormais qu'un seul but : venger son ami et se suicider à son tour...

Ce que j'apprécie avec l'écriture de Cat Clarke c'est sa fluidité et son impeccable maîtrise du public visé. Je l'ai découvert avec Cruelles que j'avais beaucoup aimé car le propos était pertinent et collait parfaitement aux jeunes. C'est encore le cas ici.
Dès le prologue de Revanche, on comprend tout le tragique de l'histoire. On est révolté tout comme Jemima. Et même si la vengeance semble excessive, elle est à la hauteur de la souffrance, de la peine de l'héroïne. Face à un deuil, on croit toujours ne pas pouvoir s'en sortir et pourtant... La fin de Revanche m'a soufflé, m'a ému, m'a secoué. Je suis restée silencieuse et bouche bée. Il est rare qu'un livre me procure autant d'effet. Coup de poing, coup de coeur, ce récit percute le lecteur car le thème rentre de plein fouet dans un sujet de société grave.  L'homosexualité, le suicide des jeunes, la surexposition de la vie privée sur les réseaux sociaux, Cat Clarke est au coeur des préoccupations actuelles. Ses romans ne peuvent pas nous laisser indifférents, alertant sur le réalisme de ce qu'elle écrit.

C'est l'histoire d'une tourmente, d'un combat intérieur pour sauver et honorer la mémoire de son meilleur ami. C'est l'histoire de Jemima, de ses faux-semblants, de ses efforts pour s'intégrer à une bande, sortir de son look gothique, quitter l'indifférence et se mêler aux autres, mettre de côté sa haine, contrôler sa révolte et sa rage. Comment oublier le mal qu'ils ont fait ? C'est le récit perturbant d'une obsession destructrice : celle d'une vengeance qui ne laisse aucun répit, aucune quiétude pour une héroïne à la fois courageuse et hyper attachante. Elle est terrible cette Jemima. Pleine de volonté, de détermination même si tout ceci est animé par la colère, elle m'a bouleversé. Terriblement humaine, elle déchire le coeur en communiquant tout son désespoir, son impuissance, sa culpabilité. Comment ne peut-on pas la comprendre?

L'homosexualité est un sujet délicat mais important et essentiel à mon sens dans la littérature Young Adults. Déjà abordé avec Will&Will de John Green, nous avons besoin d'auteur comme Cat Clarke qui aborde sans fioritures et avec un langage fort, pertinent le monde cruel et ingrat de la jeunesse. Et j'ai préféré Revanche qui évoque le sexe, l'alcool, les déboires, l'homosexualité, la violence, l'humiliation, la marginalisation avec une justesse déconcertante, avec ce quelque chose de déroutant, d'émotionnel, avec ses mots durs, pertinents, qui ont de la poigne. Ils n'en sont que plus douloureux, plus vifs. Ils ont plus de présence et nous emportent dans un tourbillon de sentiments. Assurément Cat Clarke m'a convaincu et m'a laissé bouche bée de stupeur. Il y a quelque chose de dérangeant aussi parce qu'il touche à l'intimité, à nos propres orientations sexuelles et nous fait s'interroger sur la différence, sur notre regard porté sur l'homosexualité.

Roman engagé contre l'homophobie qui supplie à la tolérance, roman puissant pour son authenticité du ressenti, roman sombre sur la méchanceté des gens, la jalousie et dont le leitmotiv est la colère, la rage mais aussi le besoin salvateur de vérité, Revanche est prenant et poignant, d'autant plus qu'il est inspiré de fait réel. Si Jem aura sa revanche, le retournement de situation bouleversant et inattendu nous montre dans un formidable éclat de fougue, un dérapage incontrôlé, que la plus belle revanche c'est celle de vivre et de se battre pour nos convictions. Merci à la collection R pour ce tour de force.



Un grand merci à la Collection R et Robert Laffont.



Un "Refuge" pour les jeunes victimes d'homophobie
Fondée en 2003 par Nicolas Noguier, l'association Le Refuge accueille des garçons et des filles de 18 à 25 ans exclus du domicile familial du fait de leur homosexualité ou de leur transexualité. L'association, qui dépend pour moitié des dons et pour l'autre de subventions, dispose d'appartements-relais et de places d'hôtel en Ile-de-France, à Marseille, à Lyon et à Montpellier. L'antenne de Paris, ouverte en 2008, héberge ainsi vingt-et-un jeunes "de 20 ans en moyenne" pour une période de six mois, le temps d'essayer de trouver un travail et un logement.
Le Refuge propose également un accompagnement social et psychologique, ainsi qu'une ligne d'urgence : 06 31 59 69 50.

Commentaires

  1. J'ai vraiment trop envie de le lire :D Merci pour cette chronique !

    RépondreSupprimer
  2. C'est un très beau livre et les idées sont bien construites.

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr