Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

Sweet sixteen

1
Annelise Heurtier

Casterman
Paru en Avril 2013
217 pages
12 euros

Roman ados dès 12 ans
Thèmes : Racisme, Société, Histoire des Etats-Unis

 - Quand est-ce que tu avais prévu de nous en parler ? As-tu pensé aux conséquences de ta décision ? As-tu seulement compris que tu vas tous nous mettre en danger ?
Molly était d'abord restée sans voix, la bouche ouverte, hébétée.
- Un paquet de Noirs se sont fait lyncher, et pour moins que ça, ma petite fille ! avait hurlé sa mère.
RENTRÉE 1957.
Le plus prestigieux lycée de l'Arkansas ouvre pour la première fois ses portes à des étudiants noirs.
Ils sont neuf à tenter l'aventure.
Ils sont deux mille cinq cents, prêts à tout pour les en empêcher.

-Quand est-ce que tu avais prévu de nous en parler ? As-tu pensé aux conséquences de ta décision ? As-tu seulement compris que tu vas nous mettre en danger ?
Molly était d’abord restée sans voix, la bouche ouverte, hébétée.
– Un paquet de Noirs se sont fait lyncher, et pour moins que ça, ma petite fille ! avait hurlé sa mère.
Rentrée 1957.
Le plus prestigieux lycée de l’Arkansas ouvre pour la première fois ses portes à des étudiants noirs. Ils sont neufs à tenter l’aventure. Il sont deux mille cinq cents, prêts à tout pour les en empêcher.
- See more at: http://alombredugrandarbre.com/?p=5037#sthash.U4JKdq20.dpuf

-Quand est-ce que tu avais prévu de nous en parler ? As-tu pensé aux conséquences de ta décision ? As-tu seulement compris que tu vas nous mettre en danger ?
Molly était d’abord restée sans voix, la bouche ouverte, hébétée.
– Un paquet de Noirs se sont fait lyncher, et pour moins que ça, ma petite fille ! avait hurlé sa mère.
Rentrée 1957.
Le plus prestigieux lycée de l’Arkansas ouvre pour la première fois ses portes à des étudiants noirs. Ils sont neufs à tenter l’aventure. Il sont deux mille cinq cents, prêts à tout pour les en empêcher.
- See more at: http://alombredugrandarbre.com/?p=5037#sthash.U4JKdq20.dpuf


« Sweet Sixteen » est une locution anglo-américaine pour parler du seizième anniversaire d'une jeune femme. C'est un vrai rite de passage à l'âge adulte que l'on célèbre avec des bougies représentant des gens qu'on aime, des reportages-photos, des fêtes. Molly, jeune fille noire va bientôt avoir 16 ans. En cette année 1957 dans l'Arkansas, elle est consciente d'initier un grand changement : avec huit autres camarades noirs, elle va faire sa rentrée dans un établissement scolaire public réservé aux Blancs : le prestigieux lycée de Little Rock. Elevée par sa mère et sa grand-mère dans un climat de ségrégation constant, malgré l'abolition de l'esclavage, Molly est rejetée par la communauté noire qui voit en cette rentrée un grand danger pour la sécurité de chacun. Les associations légales de Blancs rejettent avec force et hostilité cette tentative d'intégration tandis que le Ku Klux Klan rôde et menace par sa brutalité. Molly craint pour sa vie et celle des siens. Pourtant c'est avec un vif espoir qu'elle souhaite que les mentalités changent. Il faudra l'intervention du Président des Etats-Unis contre le gouverneur ségrégationniste de l'Arkansas, la mobilisation de l'armée pour permettre à ces jeunes lycéens d'intégrer le cursus scolaire... dans quel état d'esprit Molly va-t-elle fêter ses "Sweet Sixteen" ?

Lorsqu'on commence Sweet Sixteen on a dans l'esprit Martin Luther King, l'affaire Rosa Parks et nombre d'injustices qui déroutent, nous déconcertent, nous interrogent en tant qu'être humain face aux droits de l'homme, aux droits des citoyens. Annelise Heurtier a choisi d'introduire ce sujet fort et complexe par une double narration en alternance : Molly, jeune lycéenne noire et Grace, jeune fille blanche bourgeoise, élevée dans la tradition raciste et conservatrice : on tolère à peine les Noirs mais pas question de les toucher, de les côtoyer. Elles ont le même âge et vont aller dans le même établissement. Leur seule différence c'est la couleur de leur peau et leurs droits civiques. Chacune adopte un regard différent sur cette rentrée des classes, le regard du coeur et celui de l'intelligence de l'esprit. Grâce à cette narration, l'intensité des émotions est présente, et la couleur de peau des adolescentes reflète leurs pensées, leur incompréhension face à la violence, au déferlement de haine. C'est une entrée dans deux perceptions différentes du conflit. En racontant leur quotidien, elles donnent à voir des réalités affligeantes. D'un côté Molly s'éloigne de la communauté noire, de ses amies qui redoutent des représailles, tandis que Grace, adolescente amoureuse et jolie vient petit à petit à dénoncer certains comportements. On touche à la tension dramatique sans savoir réellement ce qu'il va se passer et le climat imposé est oppressant, stressant, lourd de conséquences. Jusqu'à cette fin poignante, inattendue qui fait tout basculer.

Le message passe d'autant plus que le roman court est percutant inspiré de faits réels. Les deux adolescentes sont touchantes car elles écoutent leur coeur guidées par leur sensibilité, leur conscience. Les évènements ne laissent pas indifférent mais je ne peux m'empêcher de m'interroger sur le sens d'un tel livre : cours d'Histoire ? introduction à l'éducation civique ? Un roman qui fait réfléchir sur le racisme, la différence, la tolérance, l'égalité. Un livre dur et enrichissant. J'aurais voulu qu'il soit plus long mais après tout c'est en faisant sans fioritures qu'on dit le mieux. Enfin je suis obligée d'évoquer la série de Malorie Blackman Entre chiens et loups sur le racisme et sa violence.


- Je vous invite à lire la discussion suivante d'A l'ombre du grand arbre 
autour de ce livre.
- le blog d’Annelise Heurtier
- les avis de Thalie, Bouma, Fantasia, Faelys

Commentaires

  1. un roman qui sort souvent des étagères, et qu'on utilise en cours! une très belle façon de plonger dans l'Histoire!

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr