Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

Les orphelines d'Abbey Road - Tome 4 - L'invasion des Mogadors

0
Audren

Ecole des Loisirs
Collection Médium
Paru en Mai 2014
292 pages
15,50 euros

Roman ados dès 12 ans
Thèmes : Fantastique, Aventures, Magie

Quatrième de couverture : Tandis qu’au manoir d’Abbey Road le DiableVert prépare l’invasion de l’orphelinat par les gens de son peuple, les Mogadors, Joy est kidnappée, retenue de force dans le monde d’Alvénir. Elle seule, paraît-il, peut guérir Alonn, le garçon aux yeux violets, du mal qui le ronge. Pour Joy, ce nouveau voyage est celui des révélations et d’une compréhension nouvelle. Elle découvre peu à peu que le monde magique d’Alvénir, sous son apparente douceur, est une dictature. Et malgré la peur que lui inspirent le Diable Vert et les Mogadors, elle comprend désormais leur révolte. Mais ce voyage est aussi celui de la confusion dans le coeur de Joy. Est-elle vraiment amoureuse d’Alonn ? Est-il possible que par ses propres sentiments elle ait changé la nature de cet Almour et l’ait rendu capable d’aimer ? Et pourquoi alors est-elle toujours éprise de Mauk, le Mogador, qui l’a peut-être trahie ?


 A propos du tome 3 Les lumières du passé : "Un univers précieux, enchanté plus qu'enchanteur, à la fois lointain et familier, qui nous emporte jusqu'aux confins de l'impossible, nous réservant des vérités étonnantes. Les orphelines d'Abbey Road c'est cette imagination foisonnante, un brin décalée, un esprit curieux, inventif, frais et espiègle... L'écriture d'Audren est une bouffée d'air pur et nous offre entre autres petits plaisirs, une satisfaction indéniable et des moments rares de bonheur livresque."

  Le Diable Vert est arrivé avec sa troupe de Mogadors à l'orphelinat d'Abbey Road et a investi les lieux. Les pensionnaires et les soeurs n'ont pas d'autres choix que de composer avec la présence de cet être déterminé qui sollicite Ginger pour le passage des Mogadors entre le monde d'Alvénir et le manoir. Joy est kidnappée par la Grande Chouette, réquisitionnée pour sauver Alonn. Joy se retrouve donc seule au pays d'Alvénir et s'aperçoit que la révolte des Mogadors n'est pas si infondée qu'elle n'en a l'air. Entre sa confusion des sentiments pour Alonn, pour le mogador Mauk, et ses réflexions sur le monde des adultes, Joy comprend qu'Alvénir n'est pas un monde utopique mais au contraire très autoritaire, sous la coupe de la Grande Chouette à qui aucun habitant ne souhaite désobéir. En l'absence de Ginger, comment fera-t-elle pour retourner au manoir d'Abbey Road ? 

J'ai particulièrement aimé ce tome pour ses magnifiques et pertinentes réflexions sur les adultes, leur comportement parfois intolérant et têtu, leur différence de perception, leur bêtise... Les remarques de Margarita sur la soeur Ethelred font mouche et me font sourire. Joy évolue beaucoup psychologiquement, retenue prisonnière en Alvénir, elle a du temps pour réfléchir et s'interroger. Le monde d'Alvénir n'est qu'une illusion dans laquelle les habitants se complaisent dans le racisme, l'intolérance et la discrimination, une bienheureuse ignorance qui énerve la jeune héroïne. Audren distille à travers son intrigue, des idées passionnantes sur le regard des autres. Politique, amour, sentiments, tout se mêle dans les pensées de Joy. 

Le scénario est foisonnant et les idées sont tellement copieuses que les fiches en fin d'ouvrage sont bienvenues, prolongeant le plaisir. La série est toujours aussi intéressante et Audren dit les choses avec sensibilité, finesse et poésie. Les personnages sont tous très attachants et ont leur petit côté fantaisiste qui plaît et qui fait un bien fou. On y lit de très belles phrases, qui résonnent comme des maximes. Pour les enfants, la série les aidera à trouver leur maturité, à réfléchir sur leur monde, à relativiser. Pour les adultes que nous sommes, Audren nous offre un voyage extraordinaire, clin d'oeil à notre enfance, à nos rêves d'antan et bien plus encore. Une série exceptionnelle, juste géniale pour tout ce que l'on peut y trouver de fantastique, d'amusant, de magie, de mystère, de philosophie, d'intelligence. Un dernier tome qui salue la fin d'une série tout simplement inoubliable.


Tome 1 : Le Diable Vert

Commentaires

Enregistrer un commentaire

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr