Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

Toutes ces choses qui nous échappent

1
Wendy Wunder

Hachette Romans
Traduit de l'anglais par Alice Delarbre
Paru en Février 2015
400 pages
15,90 euros

Roman ados dès 14 ans
Thèmes : Adolescence, Différence, Emotions

Quatrième de couverture : Certains ont des soeurs, des cousins. Moi, j'ai Zoé. Depuis l'année de nos sept ans, j'ai un certain talent pour veiller sur elle et la protéger de ses coups de tête excentriques. En tout cas jusqu'ici j'arrivais toujours à la canaliser. Cette fois, c'est plus compliqué : Zoé veut partir, quitter le trou où on vit. Elle dit qu'elle a besoin de prendre la route et de nous éloigner de nos vies minables ; qu'elle refuse d'être considérée comme folle. Je vais suivre Zoé. Parce que je dois l'aider à recouvrer son état normal. Parce qu'elle est la seule personne sur qui je puisse compter dans ce monde. Et je me dis qu'elle a raison : on doit partir pour apprendre toutes ces choses qui nous échappent et dont nous avons tant besoin : l'audace, l'insouciance et, qui sait, peut-être même le bonheur... 

Toutes ces choses qui nous échappent c'est un drôle de roman...au démarrage un peu farfelu et loufoque car toutes les pensées d'Hannah et de Zoé partent dans tous les sens. C'est confus et seules les héroïnes semblent bien savoir où elles vont, ce qu'elles font et pourquoi elles le font. Bref on les suit avec attention et concentration. Chaque chapitre porte le nom d'une émotion, d'un sentiment, d'une valeur : peur, envie, convoitise, devoir, désir, liberté, vérité, pardon, loyauté, honte, déception...autant de sentiments différents que Zoé, ado de 17 ans doit expliquer à son petit frère Noah atteint du syndrome d'Asperger. Wendy Wunder s'en sert habilement, avec douceur et sensibilité pour nous parler de tout ce qui fait la vie : la mort, la culpabilité, la maladie. Noah est passionné d'astronomie, de sciences mais n'arrive pas à comprendre, à ressentir les émotions humaines. Il a dû mal à mettre le doigt dessus alors Zoé a eu l'idée de créer un musée conceptuel avec des sortes de compositions artistiques trônant fièrement dans leur cave. Hannah fait également l'expérience de sentiments amoureux, de déception envers son père alcoolique et sa mère renfermée... Un jour Zoé déprime et ne veut plus se lever. Elle part dans des délires d'extra-terrestres venus la chercher et pousse Hannah à prendre la route à la traque d'une tornade. Hannah s'inquiète pour sa meilleure amie (délires?? troubles de la personnalité?? suicide??) alors elle l'accompagne. Un voyage initiatique hors du commun, un brin déjanté pour expliquer toutes ces choses qui échappent à notre compréhension.

Au-delà du road trip à travers les Etats-Unis, Wendy Wunder offre un récit réaliste, plutôt attachant mais qui n'aura pas su me bouleverser car tout est assez déstructuré. On se perd un peu dans les méandres de l'esprit, des interrogations, des souvenirs, du temps présent. Zoé est rigolote car sous ses délires jaillit une jeunesse pleine de rêves, de fougue et d'innocence. Elle pousse Hannah à dépasser ses limites, à vivre ses rêves, à prendre confiance. Elle a des explications intéressantes et attendrissantes pour expliquer le sens et la valeur de certaines choses, de l'amour, de la famille, de l'amitié. Zoé a soif d'audace et d'insouciance. C'est un duo plein de joie, de fraîcheur, de mélancolie... qui pétille et vit l'instant présent à fond. On y trouvera également des maximes sympa et lucides sur le karma et la notion de bonheur. Une lecture agréable sur les pouvoirs bienfaiteurs d'une amitié hors norme mais si importante à l'équilibre des deux héroïnes. C'est Zoé qui m'a le plus plu : sa personnalité fofolle, détraquée, ses envies, sa vision du monde à la fois drôle, intelligente et détonante. Une jolie lecture qu'il faut apprendre à aimer pour son côté décousu.


« Personne ne peut comprendre exactement le chagrin d'autrui, parce que celui-ci dépend de la relation qu'on avait avec le disparu.
Il y a autant de chagrin qu'il y a d'habitants sur la planète.
»

Commentaires

  1. Il est dans ma pal ! J'espère que j'arriverai à l'aimer malgré ce que tu en dis, en tout cas j'aime beaucoup l'idée !

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr