Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

L'année solitaire ♥ ♥ ♥

3
Alice Oseman

Nathan
Traduit de l'anglais par Anne Delcourt
Paru en Mai 2015
407 pages
16,90 euros

Roman ados dès 14 ans
Thèmes : Adolescence, Dépression, Amitié

Quatrième de couverture : On est censés vivre la plus belle période de notre vie. On est jeunes, on est en train de décider de notre avenir (c'est en tout cas ce qu'on nous répète), on a des amis. Mais en fait, tous, on attend que quelque chose change. Becky, ma meilleure amie, avec qui je rigole de moins en moins. Lucas, qui réapparaît dans ma vie après toutes ces années. Mon frère Charlie, la plus belle personne que je connaisse. Michael Holden, avec son sourire trop grand. Et moi, la fille la plus misanthrope et pessimiste du lycée. On attend tous que quelque chose change.

Je n'aurais jamais cru que L'année Solitaire serait un coup de coeur...en fait c'est une réelle surprise car j'ai adoré le ton employé par Tori...Victoria Spring adolescente de 17 ans raconte son année de lycée avec une nonchalance non feinte. Sur un ton sarcastique, elle jette un regard pessimiste sur ses amis, sa nouvelle rencontre avec Michael Holden, la réapparition d'un ami d'enfance perdu, sur sa famille déstructurée...
Coup de coeur car derrière la voix de Tori, on ressent un vécu de l'auteur et pour l'anecdote, Alice Oseman a été une adolescente accro à Internet, dans le même état d'esprit. Pour écrire son roman, elle s'est inspirée des tendances actuelles du net, des comportements sur les réseaux sociaux et son histoire de Solitaire.co.uk est tout à fait crédible. L'année Solitaire m'a rappelé L'attrape-coeurs que j'ai pourtant détesté, dans une version plus moderne, car l'héroïne, est une adolescente déprimée, pessimiste et asociale, qui semble désabusée voire carrément blasée. Elle se fait violence pour intégrer des groupes, se rendre aux soirées mais le coeur n'y est pas. Son regard sur la jeunesse, sur le lycée, sur les profs est plutôt critique. Pourtant dans sa vie intervient une tornade en la personne de Michael Holden. Il est bizarre, loufoque, excentrique, drôle, décomplexé, et se fout royalement de ce que peuvent penser les autres. Il apporte un semblant de bonheur, une bouffée d'air pur dans le quotidien bien morose de Tori...il lui montre la vie telle qu'elle peut être sans cette couche de pessimisme. 

Par certains aspects et par son côté philosophique existentiel, L'année Solitaire m'a fait penser au Monde de Charlie (que je n'ai pas lu mais dont le film m'a profondément marqué). Victoria n'est pas comme ça pour le plaisir. Derrière, il y a son frère psychologiquement "malade" et ses tentatives de suicide. Puis il y a l'intrigue pleine de suspense et captivante du blog Solitaire.co.uk qui diffuse des messages codés, des messages au sens caché. Qui se cache derrière Solitaire ? Un ami, un ennemi...Tori est de plus en plus intriguée lorsqu'elle découvre les liens avec son intimité et sa vie privée. Peu à peu, elle se détache, sombre et n'arrive plus à communiquer avec ses amis et sa famille. Sa meilleure amie va la décevoir...sorte d'élément déclencheur qui va la faire réagir et se jeter corps et âme dans la quête de la vérité.
Puis les messages énigmatiques et les canulars douteux de Solitaire la rendent curieuse voire un brin paranoïaque. Le blog incite à une rébellion dont le lycée est la cible. L'année Solitaire raconte cette enquête délirante néanmoins très réaliste...des liens entre ces jeunes, des liens qu'ils ont avec le lycée, comme une prison, symbole d'oppression qui les entrave alors que c'est le lieu d'expression, le moment où se joue les grandes décisions de leur avenir. Un roman déroutant qui pour peu, qu'on se laisse emporter, sans a priori, sera vite prenant et efficace.

Commentaires

  1. Belle chronique ! Tu as cité le Monde de Charlie, je te le conseille vivement ; le film lui rend justice mais le livre original est encore mieux, sous forme épistolaire, ce qui le rend encore plus percutant ;)

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai lu il y a un peu de temps de ça puisque je l'avais en épreuves non corrigées. J'ai aimé aussi. Bises

    RépondreSupprimer
  3. Ravie de voir que c'est un coup de coeur car il est dans ma PAL !!!

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr