Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

Quand vient l'orage

0
Marie-Hélène Delval

Bayard Jeunesse
Paru en Septembre 2015
232 pages
13,90 euros

Roman ados dès 13 ans
Thèmes : Fantastique, Montagne, Orage

Quatrième de couverture : Que faire quand on est coincé pour les vacances dans un petit village de montagne, entre des parents qui ne cessent de se disputer, et immobilisé par une méchante entorse ? Antoine décide d'en profiter pour se mettre à l'écriture d'un roman fantastique, bien sûr, le genre qu'il préfère ! Une légende locale lui fournit le début de son intrigue : l'histoire de deux cavaliers que l'on entend galoper les nuits d'orage, et d'une mystérieuse jeune fille, morte depuis neuf siècles, qu'il faut pourtant protéger... Mais on devrait se méfier des histoires qui survivent au passage du temps. Car elles ont le pouvoir d'envoûter les garçons de seize ans, au point de les conduire sur des chemins dangereux...

Attirée par la magnifique couverture, par le titre intrigant et par le résumé qui laisse présager un très bon niveau de roman fantastique, je me suis plongée dans Quand vient l'orage, hier soir. Pour ne pas gâcher mon plaisir et même le décupler, j'étais dans de très bonnes dispositions pour apprécier ce récit : un soir d'orage, où l'on entend la pluie claquer sur les fenêtres et un tonnerre qui gronde, lointain. Antoine passe des vacances plutôt moroses, immobilisé par une entorse et devant subir les conflits sous-jacents de ses parents. L'idée était de partir en famille et de se ressourcer, tout en se retrouvant, consolider et renouer certains liens malmenés. Ses parents le laissent donc seul dans ce petit village de haute montagne et font régulièrement des randonnées. Un matin, Antoine surprend le vieux Marcel à la Marmotte, le restaurant du village. "Tu dois la protéger" surprend-t-il au passage. Considéré comme un peu fou, les gens du village ne font guère attention à lui ou font-ils semblant ? Depuis cette drôle de rencontre, cette phrase ne cesse de s'insinuer dans l'esprit d'Antoine et titille sa curiosité. Ce serait un point de départ parfait pour commencer son nouveau projet : l'écriture d'un roman fantastique. Le lieu s'y prête bien mais encore plus une légende locale d'une jeune fille morte neuf siècles auparavant. Depuis à chaque orage, on dit que deux cavaliers arrivent...

Je dois reconnaître à Marie-Hélène Delval une écriture habile et impeccablement maîtrisée, qui laisse place au suspense de manière subtile, laissant dévoiler quelques bribes d'informations qui nous mettent sur la voie. La grande originalité et pertinence de Quand vient l'orage c'est l'idée de ce roman qui germe dans l'esprit d'Antoine, comment son imagination laisse entrevoir et découvrir la vérité sur les différents accidents survenus au château de Morteroche, comment l'idée d'écrire un roman se substitue à la réalité, comment la fiction prend le pas sur l'entendement... Ainsi il est parfois difficile de distinguer le réel de la fiction, le rêve à la réalité, le fantasme à la raison. Très vite, on sait qu'il sera question de fantômes, de légendes, d'un danger qui plane sur les garçons de 17 ans, facilement impressionnables et amoureux. La légende de Morteroche ne manque pas de romantisme ni d'un certain registre gothique (les ruines du château, les nuits d'insomnie, les songes enfiévrés, les mystères du village), conduisant parfois le lecteur à repenser à la légende de Sleepy Hollow ou bien à un Hôtel hanté de Wilkie Collins. L'ambiance est particulièrement réussie et nous plonge dans un récit sombre, frissonnant mais volontiers séduisant et attractif. Car j'adore ces histoires de revenants, de fantômes...ou quand le réel vient se confronter à un fantastique puissant qui prend la forme ici de l'orage. Le thème de l'orage est d'ailleurs traité à la perfection, à la fois fil conducteur de l'histoire, véhicule d'ambiance et personnage à part entière. Un roman qui change et qui en vue d'Halloween est à intégrer dans toute bonne bibliographie du genre !

Commentaires

Enregistrer un commentaire

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr