Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

ARENA 13

0
Joseph Delaney

Bayard Jeunesse
Traduit de l'anglais par Sidonie Van den Dries
Novembre 2015
400 pages
15,90 euros

Roman ados dès 12 ans
Thèmes : Arène, Combat, Dystopie

Quatrième de couverture : Les temps sont funestes pour l’humanité, qui a presque disparu de la Terre, vaincue par des machines douées de conscience. Les derniers humains vivent confinés dans le pays de Midgard, entouré par une infranchissable barrière de brouillard. Au-delà, personne ne sait ce qu’est devenu le monde. Dans les arènes de Gindeen, la seule ville du pays, des combats se succèdent toute la journée. Dans l’Arène 13, on mise sur celui qui, le premier, fera couler le sang, on parie sur celui qui trouvera la mort... Un jour, un jeune garçon, Leif, arrive à Gindeen... Son ambition?: combattre dans l’Arène 13 et défier Hob qui terrorise les habitants et vole leurs âmes. Il veut prendre sa revanche sur l’infâme créature qui a détruit sa famille, devrait-il y laisser la vie. 

J'étais très curieuse et impatiente de découvrir la nouvelle série de Joseph Delaney car sa série L'épouvanteur me fait de l'oeil depuis un bon moment. Aussi ai-je voulu tenter l'expérience avec son nouvel univers qui par certains aspects m'a rappelé le tome 1 de Red Rising avec un fort accent mis sur les combats en arènes. Joseph Delaney crée une surprise en inventant une dystopie dans laquelle les hommes ont disparu de la Terre, peu à peu remplacés par des machines. Les humains survivants sont parqués dans le pays de Midgard, dont l'épaisse barrière de brouillard empêche quiconque de franchir les limites. Au-delà c'est l'inconnu et personne ne sait ce qu'est devenu le monde...

Un univers dystopique dévasté, une ville sombre et inquiétante avec un méchant terrifiant et polymorphe, une sorte de djinn malveillant aussi redoutable que féroce qui a réduit en esclavage les hommes...ARENA 13 est un savant mélange entre dystopie futuriste et ambiance romaine avec les combats qui font penser aux gladiateurs, ces 13 arènes que l'on passe comme des niveaux et ses abattoirs. Notre héros Leif n'a qu'un but, se venger d'une horrible créature Hob. Il n'est pas humain et exerce sa tyrannie sur Gindeen la seule ville du pays. Dans cette citadelle se succèdent de nombreux combats. Hob enlève des femmes et provoque des guerriers obligés de répondre à ses défis sanglants et révoltants. Leif est un jeune garçon déterminé, farouche et volontaire. Il se rend auprès de Tyron, l'un des meilleurs et plus réputé entraîneurs. Il souhaite que Tyron le prenne en charge en formation. D'abord réticent, Tyron le prend à l'essai...

L'ambiance et l'univers sont réussis, maîtrisés et recherchés...j'ai adoré l'imagination de l'auteur qui nous embarque dès les premières pages mais la violence de certaines scènes et la dureté de l'intrigue me laissent à penser qu'ARENA 13 est destiné à un public garçons. Le mélange des deux registres est remarquable et réellement bluffant. J'avais toujours l'impression d'être dans un récit de gladiateurs en occultant totalement le côté fantastique/dystopique. A l'inverse Joseph Delaney invente des idées originales qui m'ont beaucoup plu comme l'idée des "lacres" (mot venant du terme simulacres d'humains qui combattent aux côtés des guerriers). C'est toujours captivant et passionnant de suivre le parcours et l'apprentissage de Leif, entre un entraînement difficile et fastidieux aussi physique que mental et sa découverte des lois de Gindeen. Un excellent premier tome avec une tonne d'action, une dose d'originalité et surtout pas mal de rebondissements, qui plaira aux amateurs du genre...

Commentaires

Enregistrer un commentaire

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr