Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

La fille quelques heures avant l'impact

1
Hubert Ben Kemoun

Flammarion Jeunesse
Février 2016
236 pages
13 euros

Roman ados dès 14 ans
Thèmes : Colère, Violence, Collège

Quatrième de couverture : Ce soir. Tous ou presque ont prévu d'assister au concert du groupe de Marion. Mais tout n'iront pas pour les mêmes raisons. Certains sont venus avec la joie et envie, d'autres avec rage et dégoût. Ici des comptes vont se régler, des vies basculer en quelques instants. Celle d'Annabelle tout particulièrement. Dans le noir, la tension monte. Annabelle veut croire que l'espoir va l'emporter mais la haine peut triompher...

Un groupe de jeunes, une salle de concert, un "prologue" tout en émotion d'une jeune fille qui pense qu'elle va mourir. Ca sent le roman en lien avec les attentats de Paris du 13 novembre 2015. Bon...je suis sceptique, je suis agacée et j'ai un sentiment de malaise parce que j'aime beaucoup Hubert Ben Kemoun pour l'avoir rencontré et discuté lors de salons. Il est génial, très ouvert aux autres, drôle, agréable et accessible. Je poursuis ma lecture et les dialogues lancés par les adolescents de cette classe de troisième ne me convainquent guère. Ca me hérisse le poil! Je suis choquée. Après deux ans d'assistante d'éducation (communément relogée surveillante!) dans un collège classé en ZEP, des situations violentes et agressives j'en ai rencontré, jamais à hauteur des mots choisis par l'auteur. Ca a peut-être empiré mais notre jeunesse n'est pas si crue dans ses mots surtout en collège, peut-être plus au lycée. 

Je poursuis parce que l'intrigue est intéressante. L'écriture incisive, alerte et forte de l'auteur me plaît beaucoup. Il a un style immersif qui nous rend d'emblée proche des personnages, puis quand même il y a de l'humour. Les personnages d'Annabelle et de Fatou sont attachants : j'ai envie de savoir où va en venir l'auteur, comment tout se finit dans cette salle de concert. Et ouf!!! je suis rassurée car l'auteur reste dans le cercle de cette bande de jeunes qui se retrouvent tous dans la salle de concert. Sur des allures de polar, l'intrigue est prenante et nous pousse à savoir quels sentiments conduisent à la destruction, aux actes irréparables. Et la réflexion de l'auteure danse sur la même voie que A la brocante du coeur de Robert Cormier. Hubert Ben Kemoun nous parle de racisme, de trahison, de violence, de colère. C'est bien écrit mais on repassera pour le regard dit "réaliste" des rapports quotidiens au collège. Ce n'est pas mon expérience et pourtant des drôles de situations (alcool, injures, insultes, violences physiques, bagarres, gangs) j'en ai vu mais jamais je n'ai entendu ce que j'ai lu dans ce roman. Un loupé pour moi... le prétexte de la création du roman est justifié (je peux comprendre que les auteurs, artistes ont besoin d'en parler, d'exprimer leur ressenti sur les évènements qui touchent le peuple français) mais peut-être que c'est trop à chaud et que cela manque de recul. La réflexion est là, belle et engagée, mais je ne suis pas totalement convaincue par ce roman.

Commentaires

  1. Hubert Ben Kemoun7 mars 2016 à 05:17

    Dommage que vous n'ayez pas aimé...

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr