Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

L'Emeraude Oubliée - Tome 1 - L'évasion

1
Lina Carmen

La Bourdonnaye Jeunesse
Paru en Février 2016
202 pages
15,50 euros

Roman ados dès 12 ans
Thèmes : Aventure, Fantastique, Voyage

Quatrième de couverture : Mornia est une ville sinistre, sans aucune végétation, peuplée de tours de béton grises qui s'élèvent vers le ciel. Un mur infranchissable empêche toute sortie de cette prison qui ne dit pas son nom. Les plus riches vivent en haut des tours, dans le confort et le luxe. Les plus pauvres vivent en bas, dans la banlieue industrielle, recouverte d'une brume permanente. Yan, un garçon de 15 ans, est l'un de ces pauvres des " bas-fonds " dont le destin est de finir ouvrier dans une usine, comme son père et son grand-père. Pourtant, il rêve d'une autre vie. Peut-être là-haut, chez les riches ? Ou bien ailleurs qu'à Mornia ? Mais existe t-il un autre monde que celui-ci ? Pour le savoir, il faudrait s'échapper. C'est alors que Yan rencontre Sonia, une jeune fille de son âge, issue des niveaux supérieurs, avec laquelle il va peut-être concrétiser ses rêves. L'évasion se prépare. Cependant, Percy et ses hommes sont prêts à tout pour faire échouer ce projet.

J'ai été fascinée par la magnifique couverte de L'Emeraude Oubliée, par son titre évocateur et rêveur et par son résumé promettant de riches aventures. Alors c'est avec grand plaisir que je me suis lancée dans la lecture d'un Jules Verne dystopique! A mi-chemin entre Voyage au centre de la Terre de Jules Verne et Le monde perdu de Arthur Conan Doyle, je suis complètement rentrée dans le sujet du roman. Si la première partie reste assez classique dans son approche et sa mise en place des héros, de l'univers qui peuvent paraître déjà vu, la deuxième partie est extraordinaire et pleine de découvertes.
Dans une ville appelée Mornia, sans aucune végétation, revêtue de tours de béton, un mur infranchissable sépare la ville de l'extérieur. Les gens des "bas-fonds" sont pauvres, travaillent dur, vivent en bas dans les quartiers industriels et pollués. Les plus favorisés vivent tout en haut, dans les gratte-ciels. Yann 15 ans est le fils d'un ouvrier alcoolique. Sonia quant à elle, est la fille d'une famille bourgeoise. Tous deux, bien que vivant à l'opposé de la ville, entre ciel et terre, s'unissent dans leur besoin et désir de voir ce qu'il y a derrière les murs de Mornia. Ils ont une soif de découverte et une volonté de connaissance telle qu'ils sont prêt à tout pour pouvoir s'échapper et fuir loin de la ville morne et sinistre. Mais des hommes vont leur barrer le chemin vers la liberté.

La deuxième partie se déroule une fois franchi les murs de la ville. Et là c'est une pure merveille car L'Emeraude Oubliée n'est autre qu'une magnifique métaphore pour désigner la Nature, la végétation. Derrière Mornia se cache une luxuriante et somptueuse forêt qui regorge de fraîcheur et de verdure! Fable écologique ou dénonciation de notre société consumériste, L'Emeraude Oubliée montre comment on peut vivre en harmonie et en communion avec la nature. Yann et Sonia vont découvrir d'autres cultures, d'autres communautés qui vivent avec la nature en la respectant plutôt qu'en la détruisant. Un très joli début, à la fois intéressant et surprenant avec des personnages plus ou moins attachant. On ne demande qu'à lire la suite pour voir où nous mèneront les aventures de Yann et Sonia.

Commentaires

  1. La couverture est sublime ! Je note, ton avis donne vraiment envie :)

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr