Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

Les Disparues de Pumplestone ♥ ♥ ♥

0
Audren

Albin Michel Jeunesse
Avril 2016
287 pages
12 euros

Roman ados dès 12 ans
Thèmes : Colonie, Fantastique, Disparition

Quatrième de couverture :  Tous les ans, des adolescents du monde entier se retrouvent au camp d'été de Pumplestone. Un soir, Tiffany-Claire manque à l'appel. Fugue, enlèvement...les suppositions vont bon train tandis que la police mène l'enquête. Rapidement, il apparaît impossible de retrouver le dossier d'inscription de la jeune fille. Et plus étrange encore, personne ne la décrit de la même façon... Qui est la mystérieuse disparue ? Pourquoi les témoignages ne concordent-ils pas ? Et ce que les pensionnaires du camp vont découvrir, même le meilleur des policiers ne pourrait l'avoir envisagé une seule seconde...

Je dois dire que lorsque j'ai eu l'heureuse surprise de découvrir le dernier Audren dans ma boîte, j'ai sauté littéralement de joie et je ne me suis pas fait priée pour le dévorer le jour-même! Avoir entre ses mains un nouveau Audren c'est comme se sentir petite fille à nouveau, entre joie, excitation, gourmandise, on ne sait pas ce qu'on va découvrir mais on a hâte! Un petit conseil, ne lisez pas la quatrième de couverture qui en dit beaucoup trop et faites comme moi. Avant de commencer ma lecture, je n'ai rien lu car je voulais la totale découverte du nouvel univers inventé par Audren.
Et je pense, en tant que lectrice avertie, que la manière d'appréhender un livre (selon si on en sait déjà sur l'intrigue, si on a lu des avis, le résumé, si c'est juste une envie ou bien l'inconnu total) est important pour l'apprécier d'autant.

J'ai plongé dans Les Disparues de Pumplestone un après-midi de printemps, confortablement lovée dans un fauteuil, dans la véranda qui laissait apparaître un fort soleil. Il faisait chaud. Tout concourait excellemment à l'ambiance du camp de vacances d'été près du Lake District. Le camp Pumplestone est le rendez-vous idéal pour les adolescents du monde entier qui aiment la nature, la baignade et l'aventure. Parlons d'aventures car ce soir là, une jeune fille Tiffany-Claire est disparue. Aussitôt les rumeurs vont bon train : fugue avec vol d'argent, kidnapping, accident. Après une nuit de recherches, les moniteurs inexpérimentés et jeunes décident d'appeler la police. Entre temps, impossible de mettre la main sur sa fiche d'inscription, la directrice est encore injoignable et les camarades du camp ont du mal à corroborer leurs témoignages. Devant tant de contradictions, la police ne peut dresser le portrait de la jeune fille. C'est le flou artistique, une confusion qui relève de l'étrange, de l'éphémère... du paranormal??

Les Disparues de Pumplestone est tout simplement addictif, génial, prenant, fascinant, divertissant. Tous ces adjectifs ne suffisent pas à décrire mes impressions qui sont réjouissantes et excellentes. Tout ce que je peux vous dire c'est qu'on retrouve les airs et l'ambiance mystérieuse des Orphelines d'Abbey Road, que le début du roman pourrait presque être le début d'un épisode de X-Files tellement c'est étrange et paradoxal, que plus on avance dans la lecture, plus on est envoûté et pris dans l'intrigue qui mêle copieusement suspense, enquête et fantastique. Il sera question d'un peuple de la mer, de soeurs sirènes et d'une bague pouvant sauver tout le royaume aquatique de Madj. Et celle là on ne l'avait pas vu venir! La manière dont Audren puise dans les contes, dans les légendes et dans la mythologie est habile et exceptionnelle. L'univers de Pumplestone est entre le rêve et la réalité, il a ce quelque chose d'onirique et de surprenant. Le lecteur est tenu en haleine et se réjouit d'avance de ce que l'auteure nous réserve comme surprise...j'ai adoré les clins d'oeil à la Petite Sirène et à la légende du Loch Ness. L'ambiance du roman est à la fois fantastique, magique et extraordinaire saupoudrée d'humour et de cette maxime qu'on retrouve dans tous les romans d'Audren : profiter de l'enfance et de son regard plein de joie et de possibilités sur le monde. En un mot ? Délicieux !

Commentaires

Enregistrer un commentaire

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr