Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

Lecture VO en cours

Lecture VO en cours

Coup de coeur

Coup de coeur

Lecture en cours

Lecture en cours

The Graces - Tome 1

0
Laure Eve

Hachette
Collection Black Moon
Traduit de l'anglais par Laure Porché
Septembre 2016
408 pages
18 euros

Roman ados dès 14 ans/ Young Adult
Thèmes : Paranormal, Magie, Thriller

Quatrième de couverture : Jusqu'où iriez-vous par magie ? Tout le monde aime la famille Grace. A 17 ans, Fenrin est un demi-dieu : crinière blonde, corps parfait, regard magnétique. Impossible de le voir sans tomber raide dingue de lui. Cent fois copiée, jamais égalée, Thalia, sa jumelle, a le don d'ensorceler tous ceux qui croisent sa route. Quant à Summer, la benjamine, elle est la seule à afficher sa part d'ombre. La seule à jouer les sorcières, comme pour mieux entretenir leur aura de mystère. Ces trois-là n'ont besoin de personne. Ou plutôt, ils attendent quelqu'un. Une fille totalement spéciale, absolument différente : moi. 


The Graces est un roman de romance paranormale, voire plutôt même un thriller paranormal mêlant des éléments fantastiques "fantasmés" avec la fascination exercée par la famille Graces. Au final, et c'est ça qui est bluffant dans cette lecture c'est qu'on aura pas toutes les réponses à la clé, et je suis ressortie comme fascinée par ce sentiment de confusion ? d'inconnu ?

River Page n'échappe pas à l'obsession qu'elle éprouve dès qu'elle croise Fenrin Grace. Cette famille est réputée être une famille de sorciers, victimes d'une malédiction. On leur prête volontiers des pouvoirs magiques, des dons occultes. Si on les craint, ils sont si populaires que tout le monde recherche leur compagnie, surtout la benjamine Summer qui a un caractère bien trempé et qui aime son public! Quant à l'aîné, Fenrin, toutes les filles craquent pour lui. Thalia sa soeur jumelle est sortie avec un garçon et leur histoire s'est mal finie. River les observe, cherche à les approcher, se fait amie avec Summer et croit que Fenrin en pince pour elle. Ainsi une bonne partie du roman tente de nous expliquer comment River perçoit chaque membre de cette famille, comment elle leur cache sa véritable identité, comment elle souhaite être leur alliée afin de les convaincre d'utiliser leur magie. Mais les choses ne vont pas tourner en faveur de River...

Si certains passages m'ont évoqué l'ambiance d'un Twilight avec tout ce tapage sur le mystère et la fascination/ attirance exercée par les Graces, je dois avouer que je ne m'attendais pas du tout à l'intrigue qui repose sur cette question essentielle : les Graces sont-ils oui ou non des sorciers ? Est-ce que la magie existe ? L'auteure use savamment de suspense, d'aura, de mystère autour du personnage de River et de la malédiction qui plane autour des Grace (un peu comme dans Sublimes créatures). Tout le monde en a peur, mais cette peur est délicieuse et séduisante. Le roman souffre de quelques longueurs, les cent dernières pages sont toutefois addictives et surprenantes. Tout s'enchaîne rapidement, de manière efficace mais bizarre tout de même. Il y a quelque chose de dérangeant et de malsain dans les relations entre les personnages comme si tout était calculé. C'est comme si on avait loupé un épisode! 

River est un personnage énigmatique : elle est discrète, solitaire, assidue et réfléchie dans sa manière d'être avec les Graces. On la sent parfois manipulatrice et cette personnalité ambigüe anime le roman, nous pousse à aller plus loin malgré quelques clichés. On se demande quel est son secret et quel lien aurait-il avec les Graces ? Quant au fameux pouvoirs qu'on leur prête, on attend une bonne partie du roman pour vraiment en être convaincu. Tout se joue et se tisse autour de la réputation, des rumeurs, des histoires fantasmées, des perceptions qu'ont les gens sur cette famille. Quand le lecteur voit qu'il ne se passe pas grand chose de fantastique, il se met d'ailleurs à douter. Et c'est ça qui crée la tension, cette ambiance qui se veut magique. Je ne ressors pas déçue de ma lecture, mais partagée par son contenu inégal entre de bonnes idées, des clichés et une fin faite de révélations et d'un gros point d'interrogation... A voir !

Commentaires

Enregistrer un commentaire

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr