Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

Lecture VO en cours

Lecture VO en cours

Coup de coeur

Coup de coeur

Lecture en cours

Lecture en cours

La cave ♥ ♥ ♥

0
Natasha Preston

Hachette Romans
Traduit de l'anglais par Axelle Demoulin
et Nicolas Ancion
Avril 2017
397 pages
18 euros

Roman ados dès 15/16 ans
Thèmes : Thriller, Kidnapping, Meurtre

Quatrième de couverture : Imaginez une maison comme n'importe quelle autre. Dedans, une pièce. Dans cette pièce, une armoire. Derrière cette armoire, une porte. Au-delà de cette porte, des escaliers. Et en bas, une cave. Une cave où sont séquestrées trois filles, Rose, Iris et Violette, soumises à la folie maniaque et meurtrière d'un homme : Trèfle. Dans une autre maison, dans une ville où il ne se passe jamais rien, Summer mène une vie parfaitement banale. Elle a des parents, un frère, des copines, un petit ami. Mais un soir, sa route croise celle de Trèfle, et Summer ne rentre pas chez elle. Elle se retrouve enfermée dans une cave en compagnie des autres filles et rebaptisée Lilas. Mais contrairement aux autres filles, elle n'est pas prête à accepter son sort jusqu'à faner et dépérir... 

La cave est un thriller qui prend aux tripes et dont vous ne ressortirez pas indemne. Je n'ai pas pu lâcher ce roman avant d'en connaître la fin et depuis Le cueilleur de fraises, j'avoue que je ne m'étais pas autant emballée pour un thriller. A travers le point de vue de trois personnages, l'auteure nous plonge dans une ambiance angoissante, glauque, sombre et stressante, tout en étant complètement addictive. J'ai dévoré le roman en deux soirées et cela faisait longtemps qu'une lecture ne m'avait pas fait cet effet là, c'est-à-dire tourner les pages avec avidité, frénésie et surtout appréhension.

D'emblée ça démarre fort avec l'enlèvement de Summer, rebaptisée Lilas, qui va se retrouver dans une cave parfaitement insonorisée avec trois autres jeunes filles dont on apprendra pour Rose qu'elle vit cet enfer depuis déjà 3 ans. Non seulement cela fait froid dans le dos mais Trèfle, le kidnappeur est un mec complètement flippé et tordu dont le rêve est de former son idée de la famille idéale avec quatre femmes aux noms de fleurs : Rose, Violette, Iris et Lilas. Entrée dans cet enfer, Lilas va devoir apprendre à vivre avec cette nouvelle et cruelle réalité, mais ce qui l'horrifie le plus c'est la manière dont réagit certaines de ses codétenues, ayant l'air d'accepter les choses et de s'être résignées à leur sort. 
Nous découvrons avec horreur et effroi ce que subissent les jeunes femmes et ce qu'elles éprouvent, à travers le regard de Summer/Lilas. Je l'ai trouvé pour ma part, admirable, courageuse, intelligente et mature, elle doit composer avec les règles de survie mais garde toujours espoir. Il y a aussi son petit ami Lewis qui raconte ses recherches incessantes et malgré les mois qui défilent, il n'abandonnera pas l'amour de sa vie. C'est quelqu'un d'instinctif et d'observateur et j'ai beaucoup aimé sa force de volonté car si Lilas est victime, il croit dur comme fer qu'elle n'est pas morte, sinon il le sentirait. C'est beau, c'est optimiste et c'est aussi très émouvant surtout que l'auteure ponctue ses moments avec des flashbacks sur leur rencontre, leur premier baiser.
Puis il y a Trèfle dont le récit est glaçant. On comprend ce qu'il se passe dans sa tête de détraqué et bien que l'origine de ses actes se trouve dans son enfance perturbée, je n'ai eu aucune empathie pour sa violence, ses délires psychotiques et ses réactions exacerbées et perverses. Il instaure sa loi et impose cette détention comme si cela était normal, ne réalisant pas à quel point son caractère instable impacte les agissements des filles, terrorisées. Sans compter tout un tas d'autres choses horribles mais il faudra vous le découvrir. Rose en vient à adopter un comportement conforme à ses lois et se retrouve piégée dans un syndrome de Stockholm aussi alarmant qu'incompréhensible.

J'ai aimé la teneur de ce thriller imprévisible, efficace, haletant et hyper prenant où l'on ne s'ennuie pas une seule seconde, où chaque révélation nous fait progresser un peu plus dans l'horreur. Bien qu'il y ait quelques facilités dans le dénouement de l'histoire, j'ai tout aimé et la fin n'est pas si belle pour tout le monde... J'ai adoré l'alternance des points de vue narratifs qui permettent de bien s'immerger dans les différents aspects émotionnels du thriller : la peur et l'angoisse du côté de Summer, la folie de Trèfle et l'espoir, l'attente et la détermination de Lewis. Stress, adrénaline, suspense, La cave va vous faire passer par tout un tas d'émotions fortes et c'est franchement une très belle surprise!

Commentaires

Enregistrer un commentaire

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr