Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

Le voyage de Léo ♥ ♥ ♥

1
Ross Montgomery
Illustré par David Litchfield

Belin Jeunesse
Septembre 2016
32 pages
13,90 euros

Album Jeunesse dès 4 ans
Thèmes : Grand-mère, Deuil, Grandir

Une grand-mère architecte, un robot géant, une maison rêvée, un grain de magie et beaucoup d'ingéniosité... Suivez Léo dans son fantastique voyage!

Après avoir découvert et eu un immense coup de coeur pour L'ours qui jouait du piano, le premier album illustré par David Litchfield, Le voyage de Léo m'interpellait. Et je dois reconnaître que l'on retrouve deux points forts qui m'avaient plu dans L'ours qui jouait au piano : la sensibilité et la poésie.
L'histoire de Léo, de ce petit garçon très proche de sa grand-mère est magnifique et émouvante et l'on devine que le lien entre eux est très fort. Léo passe beaucoup de temps avec sa grand-mère qui était architecte. Le soir, au coin du feu, ils regardent l'album photos et Léo découvre les splendeurs bâties par les mains et l'esprit de sa Grandma : des gratte-ciel, des librairies, des musées. Sa Grandma lui explique qu'elle fera une belle maison à Léo, elle la construira de ses propres mains : "La maison s'élèverait au-dessus de la ville, sur une colline, juste après l'océan." Mais le temps passe et la grand-mère de Léo s'en va. Inconsolable, Léo garde tout de même beaucoup de force en lui en pensant à elle. D'ailleurs il a une idée : construire un robot qui ressemble à sa grand-mère. Un fabuleux voyage commence... "Où m'emmènes-tu ?" 


Voilà un amour d'album et le charme des illustrations de David Litchfield opère une nouvelle fois. C'est magique et très vite on se prend d'affection pour Léo, qui est courageux et ne se laisse pas abattre. Il travaille d'arrache-pied... Une pointe de fantastique vient consoler une réalité difficile et délicate, celle du deuil et de la perte d'un grand-parent car Léo va retrouver sa mamie sous l'apparence d'un robot qui prend vie et qui va l'emmener vers son but : finir ce qu'elle avait commencé. Et ce qui en ressort n'est pas de la tristesse c'est plutôt l'affection entre enfant et grand-parent, l'apport d'un grand-parent à son petit-fils. 

L'histoire est magnifiquement racontée, tout en sobriété et en émotions et l'auteur met l'accent sur cette relation importante et unique qu'est la transmission. Le talent de David Litchfield est à saluer, à travers des jeux de couleurs et de lumières incroyables, des décors splendides et toujours cette touche de délicatesse et de tendresse dans son style. Malgré parfois des tons sombres, David Litchfield joue avec les touches de lumière pour sublimer le tout, pour le rendre éclatant de beauté. C'est impressionnant et captivant, à la fois porteur d'espoir car même si on évolue dans un contexte dramatique, c'est bien l'avenir, la construction d'un foyer, l'apport qui sont ici mis en avant. Un album touchant et essentiel... je suis décidément conquise par David Litchfield!

Commentaires

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr