Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

Le silence des sirènes

0
Sarah Ockler

Nathan
Traduit de l'anglais par Anne Guitton
Juillet 2017
460 pages
16,95 euros

Roman ados dès 13 ans
Thèmes : Roman d'apprentissage, Amitié, Amour

Résumé de l'éditeur : Elyse, promise à une belle carrière de chanteuse, doit partir en tournée avec sa soeur jumelle. Mais elle devient muette suite à un accident en mer. Du jour au lendemain, Elyse perd ses repères, ses rêves, sa joie de vivre... Elle se réfugie alors chez sa tante, à Atargatis Cove, petite ville portuaire portant le nom d'une sirène légendaire. Là-bas, elle s'isole, passant ses journées à écrire des poèmes sur le flanc d'un bateau échoué. Heureusement, elle rencontre bientôt Christian, séduisant bad-boy, et son jeune frère, Sebastian, qui rêve d'être une sirène. Avec eux, elle va décider de sauver la ville, menacée par un projet touristique, et surtout... retrouver le goût de la vie. 

Voilà un roman paisible et sensible pour l'été! Le silence des sirènes m'a d'abord intrigué pour sa très poétique couverture et ensuite pour l'auteure dont j'ai déjà lu #Scandale et qui m'avait agréablement étonné. Je me suis lancée dans ce roman sans trop savoir de quoi il était question mais je m'attendais à un joli roman d'apprentissage, avec pour évocation la mer, souvent source d'inspiration. Ici la mer a tout pris à Elyse. Elyse avait une magnifique voix et s'apprêtait à partir en tournée avec sa soeur jumelle. Mais suite à un accident en mer, elle a perdu sa voix. Les détails de ce tragique accident nous seront dévoilés plus tard mais on comprend pourquoi l'héroïne est si meurtrie par ce qui lui est arrivé.
Elle a perdu sa voix, mais aussi sa joie de vivre, sa vitalité, son énergie. Elle se réfugie chez sa tante à Atargatis Cove, petite ville portuaire de l'Oregon, calme et tranquille. Elle s'isole, se renferme sur elle-même, avec sa colère, sa rancoeur, son désespoir et son côté mélancolique qui s'exprime. Elyse trouve un bateau abandonné et passe ses journées à écrire des poèmes sur son flanc. Mais le bateau est loin d'être échoué et appartient à Christian, fils du voisin de sa tante. Le père de Christian a mis en jeu sa maison ainsi que celle de la tante d'Elyse et a parié qu'il vendrait les terrains au maire de la ville si Christian ne gagnait pas la régate des pirates, un évènement très prisé à Atargatis Cove. Elyse décide d'aider Christian à rénover le bateau...

L'histoire en elle-même est très jolie et réussie : c'est une histoire d'amitié et d'amour naissant entre Christian, réputé bad boy de la ville portuaire et d'Elyse, si fragile, muette qui n'a pas besoin de parler pour comprendre et cerner les gens. Les personnages sont magnifiques dans le sens où chacun a des blessures profondes, physiques ou psychologiques. Le projet commun de gagner la régate des pirates tisse une complicité qui s'exprime par des regards, des mots écrits... c'est ce que j'ai le plus aimé dans ce roman, cette poésie des sens qui passe par le silence, l'écoute, l'écriture et le regard. On se prend d'affection pour Christian qui lutte contre la trahison de son père, son injustice, pour Elyse qui se cherche et apprend à se reconstruire suite à son drame, pour Sebastian le petit frère, si attendrissant et plein d'excitation, qui rêve d'être une sirène. L'histoire est donc intéressante et captivante, à la fois originale et presque fantastique avec cette touche particulière lorsque l'auteure évoque le monde des sirènes, leurs légendes, le pouvoir de la mer à la manière d'un conte. C'est une histoire de pardon, aussi, de lâcher prise car Elyse va devoir accepter le fait qu'elle ne pourra plus parler mais qu'il faut continuer à croire en la vie, en ses possibilités et pardonner à sa soeur jumelle de poursuivre leur rêve.

Une jolie lecture d'été, qui sent le parfum des embruns, des vagues et de l'eau... une histoire de mer et de sirènes, entre drame et libération, entre pardon et leçon de vie... qui navigue entre roman d'apprentissage et grande aventure. C'était triste, c'était doux-amer, c'était surtout plein de sensibilité et de poésie... un roman plein de fraîcheur porté par des personnages passionnés et par une écriture sereine et subtile.

Commentaires

Enregistrer un commentaire

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr