Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

Les jumelles d'Arrowood ♥ ♥ ♥

0
Laura McHugh

Editions Calmann-Levy
Traduit de l'anglais par Marie Boudewyn
Mai 2017
285 pages
19,90 euros

Roman étranger/ anglo-saxon
Thriller psychologique

Quatrième de couverture : Nos vies prennent la forme de nos souvenirs, mais mieux vaut se méfier de leur vérité... Le décor : une superbe demeure historique bordant le Mississippi. Le mystère : des petites jumelles qui disparaissent en plein jour. Le défi : leur grande soeur partant à leur recherche dix-sept ans plus tard. Sa conviction : elles sont encore en vie. 

Je remercie sincèrement les éditions Calmann-Levy pour l'envoi de ce roman. J'ai toujours aimé la littérature générale et les romans contemporains. Pour les thrillers je suis très sélective, j'en choisis peu et lorsque je choisis un titre, je veux qu'il me procure à la fois satisfaction (côté adrénaline et stress) et émotions (c'est pourquoi les thrillers psychologiques ont ma préférence). Lorsqu'on lit des mots comme "inquiétant", "lyrique" et "poignant", on ne peut qu'être attiré par le roman de Laura McHugh, surtout que la couverture et l'objet-livre sont loin d'être déplaisants!

Arden hérite, après la mort de son père, de la demeure imposante d'Arrowood, située dans l'Iowa. Cette magnifique demeure historique borde le Mississippi mais pour Arden, retourner dans la maison de son enfance n'est pas chose aisée. 17 ans auparavant, ses soeurs jumelles ont été enlevées. Témoin du drame, Arden ne se pardonnera jamais de n'avoir pu empêcher ce drame qui a détruit sa famille : ses parents ont divorcé, ils ont quitté Arrowood et sa mère s'est remariée avec un pasteur. De retour dans cette maison hantée par les drames de ses ancêtres et par celui de ses soeurs jumelles, Arden est convaincue qu'elle y trouvera encore des réponses... En effet la grande bâtisse n'a pas encore révélé tous ses secrets...

Lorsqu'on commence Les jumelles d'Arrowood, on pense naïvement que l'on va découvrir un thriller, celui d'une grande soeur étonnante et brillante, fragile et volontaire, qui n'a jamais cessé d'aimer ses petites soeurs. Le contexte du drame est difficile et tout en émotions : un enlèvement en pleine journée alors que les filles jouaient dans le jardin... mais on sent aussi toute l'intensité et le mystère d'un roman sombre, sombre comme les secrets de famille. La première chose qui m'a envoûté dans ce roman c'est son atmosphère, parfois proche des films d'horreur dans laquelle on ressent le poids du passé, le poids des fantômes comme si la maison était hantée : l'eau qui coule, les fuites répétivites de la baignoire, les bruits d'une vieille demeure, les albums photos jaunis par le temps, les souvenirs qui ressurgissent, et la présence sous-jacente des jumelles qui débordaient de joie de vivre, leurs rires résonnant encore dans les couloirs de la demeure. Arden est également une héroïne insolite, qui affectionne la solitude et aime réfléchir. Elle n'a pas peur dans cette demeure comme si le lieu lui inspirait quelques solutions. Je l'ai adoré, car elle est douce, courageuse, si émouvante dans sa démarche. C'est donc à la fois intimiste, introspectif car la personnalité de Arden l'est tout autant, sereine, réfléchie, tournée vers le passé pour chercher des réponses. Tout ceci est très mystérieux et plein de suspense, surtout lorsqu'elle est contactée par une sorte de détective qui lui fait une révélation chamboulant tout ce à quoi elle croyait auparavant...

Le thriller oscille entre l'enquête "policière" et ces passages là qui sont empreints d'onirisme, d'imagination et qui se mélangent aux souvenirs et au réel. On baigne dans une ambiance très particulière qui apporte du rythme à l'intrigue. L'auteure met le doute sur la mémoire de Arden, et évoque la défaillance de la mémoire avec pertinence, si bien que l'héroïne parvient à se "défaire" de ce qu'elle pensait pour avancer. Elle espère que ses soeurs sont encore en vie, mais le lecteur n'est pas dupe car le poids du roman est tel qu'on pressent certains drames à venir. Pourtant malgré la prévisibilité, il reste à savoir ce qu'il s'est passé et c'est là que Laura McHugh nous livre une histoire poignante.

Alors si vous cherchez des thrillers bourrés d'action et de poursuites, de meurtres ou que sais-je encore, passez votre chemin... car Les jumelles d'Arrowood fait dans la délicatesse. Il ne se passe pas énormément de choses, mais l'intrigue avance au fur et à mesure des introspections et des découvertes d'Arden. On évolue dans une ambiance presque mystique, respectueuse de la disparition des jumelles qui a marqué profondément le personnage d'Arden et cela s'en ressent avec une tonalité nostalgique et lyrique. Tout n'est pas silencieux mais on est baigné par un thriller psychologique où l'inquiétude côtoie l'espoir, où la frontière entre présent et passé est fluctuante. Pour ma part j'ai été captivé, car ce n'est pas qu'un thriller, c'est un coup de coeur qui parfois m'a totalement envoûté par cette enquête qui ravive le deuil mais dont le but est de le guérir en trouvant les réponses aussi bien dans son coeur que dans sa mémoire. Et même en sachant ce qu'il s'est passé, il plane un doute laissé à la libre interprétation du lecteur, qui le fait réfléchir... j'adore ça ! En un mot ? SURPRENANT!

Commentaires

Enregistrer un commentaire

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr