Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un webzine spécialisé en littérature de jeunesse (mais vous y trouverez aussi de nombreux avis sur la littérature pour adultes) né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Il s'agit d'un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagée, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mes fils.
Mes genres : fantasy/ fantastique, romance, young adult, thriller, historique et contemporain.

Merci à vous et bonne visite...

The crime - Tome 2 (Série The Curse)

0
Marie Rutkoski

Lumen Editions
Traduit de l'anglais par Mathilde Montier
Septembre 2017
535pages
15 euros

Roman ados dès 14 ans
Thèmes : Young Adult, Stratégie, Pouvoir

Quatrième de couverture :  Gagner peut être la pire des malédictions... Fille du général le plus titré de l'Empire, Kestrel a eu la faiblesse, alors qu'elle réprouve l'esclavage, d'acheter dans une vente aux enchères un jeune homme du nom d'Arin. Pire encore, elle a eu la bêtise de lui permettre de devenir son ami... et de laisser la ville entière s'en émouvoir. Elle n'a compris qu'au dernier moment son erreur, en découvrant l'impensable : espion aux ordres de son peuple oppressé, les Herranis, le jeune homme était là depuis le début pour la trahir, pour renverser le pouvoir. À présent, tout a changé.
Kestrel a été contrainte de lutter pour sa survie. Elle a vu ses amis tomber autour d'elle et a dû supporter la douleur de la trahison d'Arin - elle dont l'éducation entière lui souffle de tout faire pour se venger. Mais, quand il a fallu choisir son camp, elle a préféré, à son tour, l'impensable : sacrifier son bonheur pour celui des Herranis, céder à un terrible chantage qui la force à tourner le dos à Arin une bonne fois pour toutes. Elle est désormais la fiancée du fils de l'Empereur. S'ouvre, à la cour, un terrible jeu d'échec où Kestrel doit mentir à tout le monde, depuis le monarque - un homme sans pitié qui se délecte de la souffrance d'autrui - jusqu'à Arin lui-même, en passant par la masse des courtisans qui n'espèrent que sa chute. Gagner sera-t-il pour elle la pire des malédictions ? Jeux de pouvoir, coups de bluff et pièges insidieux : dans un monde nouveau, né de l'imagination d'une auteure unanimement saluée pour son talent, deux jeunes gens que tout oppose se livrent à une partie de poker menteur qui pourrait bien décider de la destinée de tout un peuple ! 


Je ne voulais pas trop attendre pour lire la suite de The Curse. A vrai dire j'ai toute la trilogie en VO dans ma PAL et je n'ai pas eu le temps de me pencher sur ce tome 2. Cette série a un charme particulier qui tient à deux points forts : son héroïne charismatique, à l'intelligence étonnante, qui brille par sa finesse d'esprit, son sens de la répartie et sa manière de jouer stratégique sans léser aucune des deux parties. Ainsi lorsque l'Empereur lui demande son avis... fait-elle mine d'être une vraie Valorienne avec un plan d'attaque infaillible mais elle préserve en même temps la population victime des assauts du Royaume Valorien. Le point fort de Kestrel est donc son humanité, sa bonté et son humilité qui servent des desseins justes. Dans un univers où tout n'est que complots, machinations, trahisons et menaces, Kestrel évolue difficilement, nostalgiquement, avec un sentiment de solitude qui nous la rend vulnérable. Lorsqu'on débute ce second tome, Kestrel est dans une position délicate. Par amour pour Arin, elle a sacrifié son bonheur et son avenir pour sauver le peuple Herrani en cédant à un horrible chantage de l'Empereur. Elle est la fiancée du fils de l'Empereur et elle doit mentir alors que tout la révulse : l'esclavage, la politique annihiliste de l'Empereur, son futur mariage. L'Empereur la surveille de près... si bien qu'elle doit jouer un double-jeu et mentir à celui qu'elle aime.

D'ailleurs j'ai adoré les échanges entre Kestrel et Arin (qui est convié au royaume pour les fiançailles de Kestrel)... piquants, perturbants, et parfois très sensuels... de ce côté là, l'auteure n'épargne pas les personnages où chacun se fait espion tout en cachant à l'autre ses véritables intentions. Chacun est fragile et perdu, ne sachant dévoilant leurs sentiments. On a donc plus affaire à un thriller psychologique qui n'est pas bourré d'action mais joue tout en finesse des coups de poker... et les enjeux vont être surprenants. L'écriture de Marie Rutkoski est toujours aussi vive, efficace, addictive. Elle ne manque ni d'intelligence, ni de sensations tellement elle s'attache à tisser les mensonges, à mettre en place des stratégies, à créer des alliances inattendues. Et c'est un tome tout en tension et en émotions. Kestrel est seule : elle n'a plus d'amis, les courtisans du Palais de Val (royaume valorien) l'espionnent, son père est en croisade. On ressent toute sa mélancolie et sa tristesse, ses questions et ses états d'âme avec amertume. 

C'est un univers de guerre, de conquête de nouveaux territoires, de meurtres et d'esclavage... mais c'est aussi un tome de transition où j'ai trouvé qu'il ne se passait pas grand chose car le principal de l'action reste dans les observations, les discussions, les regards. Il demeure un tome très stratégique et c'est pourquoi j'ai pu à certains moments trouver moins d'attrait. Qu'à cela ne tienne, cela ne dure vraiment qu'une fraction de seconde tellement la plume de l'auteure est pleine de sens. Un second tome qui m'a bien plu mais pour l'instant celui que j'ai le moins aimé... La fin nous laisse sur les chapeaux de roues, complètement ahuris et avides de savoir la suite. J'ai hâte de lire le troisième et dernier volet d'un thriller fantasy qui est à la fois palpitant et élégamment écrit...

Commentaires

Enregistrer un commentaire

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr