Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un webzine spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Il s'agit d'un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagée, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mes fils.
Depuis 2016 je renoue avec une littérature que j'avais délaissé à savoir les romans adultes et je partage avec vous mes découvertes et mes lectures dans tous les genres : romance, thrillers, romans contemporains ou historiques, fantasy, new adult.

Merci à vous et bonne visite...

[MINI-CHRONIQUES] Kill the Indian in the child - Chien Pourri fait du ski ! - Calpurnia apprentie vétérinaire Tome 1 - A demi-mot

0

Et me revoilà pour un nouveau set de mini-chroniques des livres lus la semaine du 6 au 10 novembre 2017. Au programme un gros coup de coeur pour Kill the Indian in the child. Deux lectures attendrissantes et amusantes avec Chien Pourri fait du ski et Calpurnia en version "feuilleton"!!. Gros flop pour A demi-mot. Un new adult qui ne m'a pas du tout convaincue.

Que pensez-vous de ces livres ?
Les avez-vous lus ?
Certains vous tentent-ils ?
 
************************************************
 
 
Kill the Indian in the child - Le crime d'exister
Elise Fontenaille
Oskar Editeur
Octobre 2017
  92 pages/ 9,95 euros

Résumé : Comme tous les jeunes Indiens, Mukwa, 11 ans, est envoyé à Sainte-Cécilia, un pensionnat canadien dont l'éducation est confiée à des religieux. Malheureusement, cet établissement ne ressemble en rien à une école traditionnelle. Pour tout apprentissage, le jeune Ojibwé découvre l'humiliation, la privation de nourriture, les mauvais traitements... Car le mot d'ordre est Kill the Indian in the child : éliminer l'Indien dans l'enfant, lui faire oublier sa culture, sa religion, ses origines. Mais Mukwa se rebelle, décide de fuir et de rejoindre son père trappeur, dans la forêt...

Mon avis 
J'ai toujours été sensible à la cause des peuples amérindiens. Ici nous suivons un enfant nommé Mukwa, jeune Ojibwe envoyé dans un pensionnat canadien pour un programme de déculturation du XXème siècle. Lui qui va appeler les soeurs catholiques des sorcières parce qu'elles le regardent avec haine, colère et mépris. A son arrivée, il est lavé, rasé, inspecté nu devant un prêtre, cogné s'il parle sa langue. Comment peut-on faire subir tant de violence morale et physique au nom de la religion ? Mukwa va s'enfuir mais son périple sera vain. On le retrouvera mort dans la nature transi de froid et de faim... Tuer l'indien en lui mais le coeur pur ne peut détruire ses origines. Je suis ressortie de ce roman bouleversée, écoeurée, révoltée et les larmes aux yeux. Cette histoire m'a travaillé longtemps. Je n'ai jamais compris pourquoi les indiens ont été si maltraités mais des enfants ! Les arracher à leurs parents, à leur famille et les envoyer dans un pensionnat où ils sont insultés et violentés. C'est innommable et glaçant. Ça fait froid dans le dos aussi de voir que le pensionnat n'a fermé qu'en 1996. C'est tout récent franchement et le rapport sur le pensionnat Sainte-Anne date de 2015... Malgré sa violence c'est un très beau texte de l'auteure, poétique aussi, poignant et nécessaire. Kill the Indian in the child est un texte fort, inoubliable qui percute le coeur et vous déchire. Mais malgré la dureté des faits rapportés, Elise Fontenaille a réussi à y mettre de la délicatesse, un respect sans faille et de la sincérité qui touche au plus profond de nous-mêmes... Un gros coup de coeur et un excellent titre de chez Oskar !!
 
  ************************************************
 
 
 

Chien Pourri fait du ski ! 
 Colas Gutman - Marc Boutavant
Ecole des Loisirs - Collection Mouche
Octobre 2017
80 pages / 8 euros

Résumé : C'est l'hiver. Dans leur poubelle, Chien Pourri et Chaplapla grelottent, les boîtes de sardines sont gelées et même les surgelés sont gelés. Pauvre Chien Pourri et Chaplapla, ils ne goûteront qu'au sommet de leur poubelle, mais soudain, Chien Pourri tombe nez-à-nez sur une annonce du Parichien : Recherche chien de traîneau pour traîner les poubelles, station Chameaunix, vieux chat laid accepté." - Chaplapla, la roue de notre poubelle tourne ! Je vais devenir un chien de traîneau ! se réjouit Chien Pourri. Tu es plutôt un chien qui se traîne mon ami. - Ne sois pas rabat-joie, Chaplapla, à nous les sports d'hier ! - D'hiver, banane !"

Mon avis 
Recherche Chien de traîneau pour traîner les poubelles station Chameaunix... C'est en répondant à une annonce que Chien Pourri est embarqué sur les pistes d'husky!! (comprenez les pistes de ski!) Avec son fidèle ami Chaplapla, les sports d'hier (comprenez les sports d'hiver!) ça déménage! Le minable homme des neiges hante les pensées de notre ami! Avec son humour délicieux et les illustrations craquantes de Marc Boutavant, Chien Pourri est un incontournable héros des premiers lecteurs. Il revient dans une aventure amusante sous le froid de l'hiver. Découvrant la neige, les légendes du yéti, les pistes et l'air pur de la montagne, Chien Pourri et ses amis nous font toujours autant sourire avec les jeux de mots drôles, les jeux de sonorités, les quiproquos et les situations loufoques. Vous le savez j'adore cette série et j'adore les dessins irrésistibles de Marc Boutavant dont l'univers fourmillant de détails est toujours aussi savoureux et tendre. Ici dans le contexte de l'hiver, c'est du pur bonheur grâce aux couleurs et aux décors dans des tons froids, des bouilles emmitouflées si mignonnes qui vous réchaufferont le coeur !
 
 
************************************************

 
Calpurnia, apprentie vétérinaire
Tome 1 -  Atention, moufettes !
Jacqueline Kelly
Ecole des Loisirs - Collection Neuf
Septembre 2017
  99 pages/ 10 euros

Résumé : Calpurnia adore les animaux. Son frère Travis aussi. Elle rêve de devenir vétérinaire, plus tard. Lui, ce qu'il aime, c'est les apprivoiser, les prendre sous son aile. Seulement, dans leur ferme au Texas, tous les animaux ne sont pas les bienvenus. Les mouffettes, par exemple. Elles abîment les plantations et volent des légumes. Comment résister pourtant aux cris déchirants d'un bébé mouffette orphelin, seul dans la forêt ? Calpurnia et Travis ne peuvent pas le laisser livrer à lui-même...
Il va falloir l'aider, sans se faire remarquer. Mais attention... une mouffette peut en cacher une autre !

Mon avis 
Calpurnia en version "feuilleton" pour la catégorie Premières lectures/ premiers romans dans la collection Neuf, c'est une idée géniale!! Calpurnia apprentie vétérinaire est une nouvelle série de Jacqueline Kelly pour retrouver tout l'univers de l'héroïne dans des aventures domestiques avec son frère Travis. Rappelez-vous le tome 2 de Calpurnia : Désormais accompagnée de son frère Travis, grand amoureux des bêtes, qu'elles soient domestiques ou exotiques! elle parcourt la campagne du Texas pour noter tout ce qu'elle voit. Son grand-père veille toujours d'un bon oeil sur les activités érudites de sa petite-fille, au grand désarroi de sa mère qui refuse que sa fille ne suivent pas les règles de la convention sociale. Ainsi Travis ne manque jamais de ramener des animaux à la maison et Calpurnia s'efforce de l'aider dans leur domestication. Sauf qu'un raton-laveur, un tatou et des geais bleus ne sont pas tellement domesticables! Du haut de ses 12 ans, Calpurnia commente les activités de son frère, non sans ironie et essaie de le prévenir des réactions des animaux qu'il ramène, tout en le protégeant et lui servant d'alibi à leur mère qui souhaite que ces folies cessent! Dans cette première aventure Travis s'est pris d'affection pour une famille de moufettes! Tout l'univers tendre, intelligent et attachant de Calpurnia pour les jeunes lecteurs dans une écriture fluide et adaptée. Pour sûr les thèmes des animaux et du métier de vétérinaire ne manqueront pas d'éveiller leur curiosité et pourquoi pas les aventures de nos deux héros de susciter de nouvelles vocations!
 
 
************************************************
 
 
A demi-mot
Jennifer L. Armentrout
Editions J'ai Lu
Juillet 2017
312 pages/ 13,90 euros

Résumé : Andrea Walters est la spécialiste des bêtises en tout genre. Sa seule certitude ? Elle finira saoule avant 22 heures vendredi prochain ! Ses plans de carrière ? Une récente réorientation quelque peu déprimante quand tous ses proches sont en couple et dans la vie active. Aussi, lorsque sa copine Syd lui propose une semaine de vacances entre amis dans un chalet, Andrea n'hésite pas longtemps. Elle y voit l'occasion de faire le point dans un cadre magnifique, de profiter du jacuzzi...
et de commettre un nouvel impair en passant sept jours au côté de Tanner Hammond. Ce magnifique pompier semble voir clair dans son jeu, et même si Andrea déploie des trésors de mépris et de cynisme en sa présence, il pourrait finir par avoir raison de sa belle assurance...

Mon avis 
D'habitude je suis bon public pour les romans new adult surtout que j'adore les romans de Jennifer L. Armentrout notamment sa série LUX. J'ai aussi beaucoup aimé A huis clos qui racontait l'histoire d'amour de Sydney et Kyler. Et bien ici nous suivons la meilleure amie de Sydney : Andrea Walters dans ses émois et déboires affectifs. Je ne sais pas pourquoi mais je n'ai pas du tout accroché à ce couple. En fait, j'ai beaucoup aimé Tanner, le personnage masculin, qui pour une fois est franc, direct, attentionné et attentif. Mais l'héroïne m'a dérouté et énervé. Andrea est alcoolique et ne reconnaît pas qu'elle est malade et a besoin d'aide. Sa relation avec Tanner est électrique et franchement j'ai dépassé le stade des relations à dents de scie où les héros se cherchent, soufflent le chaud et le froid, s'attirent, se détestent. Ca devient trop cliché, trop archi-vu ! Alors que A huis-clos m'avait tenu en haleine et scotchée parce qu'il y avait une petite intrigue thriller bien sympathique, je n'ai rien trouvé d'original ni de plaisant dans A demi-mot. Je ne me suis pas spécialement ennuyée mais on est toujours sur le même schéma narratif, les mêmes relations entre homme et femme, la même approche de la romance où l'un ou l'autre des personnages doit affronter une épreuve, une difficulté. C'est tout le temps pareil... Du coup mon avis est partagé. Il faut que le New adult se renouvelle un peu et nous en mette plein la vue avec des intrigues qui sortent de l'ordinaire.

Commentaires

Enregistrer un commentaire

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr