Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un webzine spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Il s'agit d'un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagée, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mes fils.
Depuis 2016 je renoue avec une littérature que j'avais délaissé à savoir les romans adultes et je partage avec vous mes découvertes et mes lectures dans tous les genres : romance, thrillers, romans contemporains ou historiques, fantasy, new adult.

Merci à vous et bonne visite...

L'enfant aux yeux bleus

0
Danielle Steel

Presses de la Cité
Traduit de l'anglais par Nelly Ganancia
Octobre 2017
329 pages
19,99 euros

Roman contemporain

Quatrième de couverture : De retour d’une dangereuse mission humanitaire, Ginny erre dans New York en s’interrogeant sur le sens de sa vie. Une fois encore, elle s’apprête à fêter seule Noël et ressent âprement le vide laissé par ceux qu’elle a perdus trop tôt. Elle croise alors le regard bleu perçant d’un jeune garçon. Transi de froid, affamé et manifestement sans abri, il doit avoir une douzaine d’années. Ginny lui offre un repas chaud et l’installe chez elle, le temps de lui trouver un centre d’accueil. C’est le début d’une relation unique qui changera à jamais la jeune femme. L’adolescent, d’abord sauvage, s’ouvre peu à peu à elle jusqu’à lui révéler son plus grand traumatisme. Ginny a maintenant une raison de se battre mais aussi une raison de vivre. Et elle n’abandonnera pas avant d’avoir obtenu justice.

Je crois que c'est la première fois que je lis un Danielle Steel. L'enfant aux yeux bleus est une solide et jolie histoire... La rencontre d'une femme Ginny et d'un enfant de 11 ans, un soir avant Noël, tous deux blessés par les épreuves de la vie. Ginny sillonne le monde et s'engage depuis trois ans dans des missions humanitaires. Elle côtoie la misère, la pauvreté, la guerre, les conditions de vie extrêmes pour ne plus penser au drame qu'elle a vécu. Blue est orphelin. C'est un gamin des rues mais trouver un refuge n'est pas chose facile. Alors que Ginny rentre d'une mission humanitaire, elle est en proie à une vive tristesse et souhaite en finir avec la vie. Elle se trouve sur un pont, et prête à sauter. Mais un détail attire son attention et la détourne de son objectif premier. Elle fait la connaissance de Blue et s'inquiète très vite de son sort. Elle l'invite à manger dans un fast-food du coin et la discussion s'engage...

C'est l'histoire d'une complicité, d'un amour sincère et filial, et d'une solidarité qui va sauver chacun à sa manière ses deux êtres blessés par la vie. Je suis partagée sur cette lecture émouvante mais qui souffre de quelques clichés. L'auteure a voulu parler de nombreux sujets actuels et graves sans pour autant aller en profondeur. Le thème du deuil familial était déjà assez fort en soi ainsi que de la maladie d'Alzheimer. Je n'ai pas compris pourquoi l'auteure a voulu rajouter une intrigue de plus avec les attouchements sexuels. J'ai été sensible au personnage de Blue, un enfant "électron libre" qui a de grandes capacités et est intelligent. Il va vite s'attacher à Ginny. J'ai aimé suivre leur relation touchante, bouleversante. Si Ginny a vécu une tragédie, ce qui nous la rend attachante, j'ai eu du mal à comprendre ses réactions vis-à-vis de sa famille et même vis-à-vis de Blue. Elle s'engage à lui trouver un foyer, à le remettre sur le chemin de l'école mais elle a toujours dans l'idée de partir au bout du monde. Le chemin sera long pour elle pour qu'elle comprenne enfin l'enjeu d'aider Blue. Les personnages sont attachants et on découvre cette histoire avec émotion, sans toutefois être dans la profondeur. Amour, rédemption, résilience, quête identitaire et pardon de soi sont les letimotiv de cette douce et délicate intrigue qui ne manquera pas, en cette veille de fêtes de fin d'année d'éveiller en vous vos meilleurs sentiments. J'ai passé un agréable moment mais l'auteure reste peut-être trop en surface pour en faire un roman particulièrement inoubliable. 

Commentaires

Enregistrer un commentaire

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr