Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un webzine spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Il s'agit d'un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagée, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mes fils.
Depuis 2016 je renoue avec une littérature que j'avais délaissé à savoir les romans adultes et je partage avec vous mes découvertes et mes lectures dans tous les genres : romance, thrillers, romans contemporains ou historiques, fantasy, new adult.

Merci à vous et bonne visite...

Si c'est pour l'éternité

0
Tommy Wallach

Editions Nathan
Traduit de l'anglais par Anne Guitton
Février 2018
320 pages
16,95 euros

Roman ados/ Young Adult dès 14 ans
Thèmes : Deuil, Adolescence, Tranche de vie

Quatrième de couverture : Enchanté. Moi, c'est Parker. J'ai 17 ans, je suis moyennement mignon et j'aime sécher les cours pour traîner dans les halls des hôtels chics de San Francisco. J'en profite pour perfectionner mes techniques de pickpocket. Ah, et je n'ai pas prononcé un mot depuis la mort de mon père, il y a 5 ans. Voilà, vous savez (presque) tout. Mais laissez-moi vous raconter l'événement le plus marquant de ma vie : ma rencontre avec Zelda Toth et ce jour où j'ai décidé de tout faire pour lui redonner le goût à la vie.

J'avais lu le premier roman de l'auteur Si c'est la fin du monde et j'avais moyennement aimé, pas plus enthousiaste que ça. J'ai voulu retenter l'expérience surtout que cette couverture est vraiment jolie et m'a rendu curieuse. Ce que je peux déjà vous dire c'est que j'ai nettement préféré ce deuxième roman que je trouve beaucoup plus subtil et pertinent que le premier non seulement en terme d'écriture, plus aboutie et originale qu'en terme d'intrigue plus profonde et forte. Les personnages aussi s'en ressentent car ils sont originaux, attachants, étonnants. 

Tout commence par une rencontre décisive, de celle qui vous marque à vie et qui nous plonge dans la folle aventure de Parker Santé (17 ans, muet depuis la mort de son père) avec Zelda, mystérieuse jeune fille aux cheveux d'argent. La jeune femme est étrange et cultive le paradoxe en se présentant comme la femme vieille de deux siècles d'un auteur célèbre. Visiblement elle est riche et a décidé de claquer son argent jusqu'au dernier centime... dernier centime qui une fois dépensé la conduira à son suicide. Très vite le narrateur masculin (hyper attachant) refuse ce funeste projet et décide de redonner le goût de vivre. Mais des deux, cela pourrait bien être lui qui en a le plus besoin... Intriguant n'est-ce pas ?

Ce qui m'a énormément plu dans Si c'est pour l'éternité c'est cette ambiance du réel en lien pourtant avec des accents tour à tour fantastiques et surnaturels. Le récit ancré dans le présent de Parker Santé est entrecoupé de contes qui plongent le lecteur dans une ambiance un peu atypique, totalement étrange. Si bien qu'on ne sait pas trop si Zelda est réelle ou le fruit d'un fantasme ou d'une conversation imaginaire. L'originalité de Si c'est pour l'éternité c'est cette écriture à la fois romantique, sensuelle, poétique, mélancolique avec des dialogues qui frôlent parfois la fiction mais dont la finalité est toujours très émouvante et touchante. En fait j'ai bien l'impression que l'auteur a écrit un roman du genre "magical realism" et évoque le sens de la vie, le deuil, l'absence ou encore l'idée de l'immortalité, le tout avec des thèmes porteurs du passage à l'âge adulte : l'amour, l'amitiéJ'y ai vu un conte philosophique plutôt pertinent, délicieusement insolent par moments et l'intensité parfois de la narration m'a rappelé Le monde de Charlie avec la même héroïne déconcertante et captivante dont le héros tombe petit à petit amoureux. Un roman intéressant que je suis contente d'avoir lu et qui est porté par des personnages pleins de fougue même si je vous avoue que la fin m'a émue. 

Au final ce qui m'a plu, c'est le côté fantastique et carrément délirant de certaines histoires de Zelda, la plume drôle et évocatrice de l'auteur et l'ambiance particulière. Un chouette roman qui oui, m'a plus convaincue que le tout premier. 

Commentaires

Enregistrer un commentaire

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr