Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un webzine spécialisé en littérature de jeunesse (mais vous y trouverez aussi de nombreux avis sur la littérature pour adultes) né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Il s'agit d'un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagée, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mes fils.
Mes genres : fantasy/ fantastique, romance, young adult, thriller, historique et contemporain.

Merci à vous et bonne visite...

Libération

1
Patrick Ness

Gallimard Jeunesse
Traduit de l'anglais par Bruno Krebs
Février 2018
288 pages
14,90 euros

Roman ados dès 14/15 ans
Thèmes : Homosexualité, Fantastique, Adolescence

Patrick Ness est l'un des auteurs YA que je suis avec le plus d'assiduité et de curiosité. Après avoir adoré La voix du couteau, vibré et pleuré avec Quelques minutes après minuit, lu Et plus encore et Nous autres simples mortels, chaque nouveau roman est attendu avec impatience et appréhension. Appréhension car depuis Quelques minutes après minuit, si je retrouve l'intensité et l'originalité d'une plume, je suis parfois perplexe devant l'intrigue par exemple de Nous autres simples mortels. Ainsi Libération n'est pas le coup de coeur que j'espérais mais j'avoue aussi que certains passages m'ont choqué alors qu'on est dans du roman destiné à des lecteurs d'environ 15 ans. Et même si je ne suis pas prude, et qu'à l'adolescence, la sexualité travaille, je n'aimerais pas que mes enfants lisent les passages que j'ai pu lire dans Libération. C'est particulièrement osé, voire même plus que dans du new adult et je ne sais pas, pour moi cela n'a pas sa place dans le Young Adult. 

Libération parle d'homosexualité dans son aspect le plus tendre, dans un roman intimiste, introspectif, à la fois psychologique et personnel. Nous allons suivre Adam Thorn tout au long d'une journée d'été. Une journée particulièrement difficile pendant laquelle il doit dire au revoir à sa meilleure amie, affronter son patron qui lui fait du harcèlement sexuel, se confronter à sa famille homophobe, pieuse, se défaire de l'emprise affective exercée par son ex petit-ami, et prendre peut-être, s'il n'est pas trop éprouvé, un nouveau départ avec son nouveau petit-ami, lui accorder sa chance de faire sa place dans son coeur.

Pendant ce temps-là, alors que la réalité de Adam est en proie aux sentiments contradictoires, le côté fantastique apparaît avec l'esprit d'une jeune fille assassinée, qui se réveille, au bord d'un lac et qui est en quête de vengeance... Si on comprend très vite que réalité et le fantastique vont se croiser et se rencontrer en un dénouement ultime et final, j'ai suivi de loin le parcours de ces deux êtres. Disons que j'ai plus apprécié l'ambiance particulière, singulière, sensible et charismatique de Libération que son intrigue. Si l'écriture contemporaine et sensuelle de Patrick Ness est un plaisir à lire, je ne me suis pas attachée aux personnages. Des passages crus et charnels m'ont mis mal à l'aise. Par contre j'ai aimé la métaphore du fantasme, du surnaturel pour déjouer les sentiments réels, et toute la dimension symbolique sur la délivrance, et la thématique de la libération. Le point commun entre Adam et l'esprit de la jeune fille étant la quête du pardon et de s'affranchir des obstacles rencontrés pour l'un passer de l'autre côté et l'autre avancer dans un avenir plus heureux, être libre et libéré. 

Au final Libération, Patrick Ness met en avant un roman d'apprentissage indéniablement original et percutant, mais qui m'a trop dérangé sur certains points. Je ne suis pas déçue car dans l'ensemble j'ai aimé et j'aime la manière dont l'auteur évoque les difficultés sociales, psychologiques et personnelles à vivre sa sexualité. Adam est un adolescent sensible, déterminé, à la fois franc et sincère incarnant un besoin de vérité, un désir farouche et vital de vivre sa vie, de se faire accepter et d'avoir confiance en la vie, en sa famille. C'est un joli roman mais personnellement je n'aimerais pas que mes enfants lorsqu'ils auront l'âge le lisent. Pas d'entre-deux possible, donc, je pense que soit on aime ce roman, soit ça ne passe pas... l'émotion est pourtant là, palpable mais qui peut, dans mon cas, laisser perplexe.

Commentaires

  1. Pour ma part, j'ai beaucoup aimé l'histoire d'Adam... mais je me demande encore ce que l'autre histoire apporte de plus...

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr