Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un webzine spécialisé en littérature de jeunesse (mais vous y trouverez aussi de nombreux avis sur la littérature pour adultes) né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Il s'agit d'un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagée, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mes fils.
Mes genres : fantasy/ fantastique, romance, young adult, thriller, historique et contemporain.

Merci à vous et bonne visite...

Un manoir en Cornouailles de Eve Chase

0
Eve Chase

Nil Editions
Traduit de l'anglais par Aline Oudoul
Mai 2018
443 pages
21 euros

Littérature anglo-saxonne
























Quatrième de couverture : Cornouailles, 1968. Pencraw, un grandiose manoir en ruine dans lequel les Alton élisent domicile l'été. Le temps semble s'y être arrêté et défile sans encombre. Jusqu'au drame qui vient bouleverser leurs vies et arrêter le temps à jamais. Cinquante ans plus tard, avec son fiancé Jon, Lorna roule à la recherche du manoir des Lapins noirs, cette maison où elle a séjourné enfant. Elle rêve d'y célébrer son mariage.
Tout dans cette vieille demeure l'appelle et l'attire. Mais faut-il vraiment déterrer les sombres mystères de ce manoir en Cornouailles ? Eve Chase nous entraîne dans une passionnante spirale unissant deux femmes séparées par les années, mais que la force de l'amour et le poids des secrets réunissent en une seule voix, mélancolique et entêtante. 


"Une famille. Un secret. Un été magique. Quatre vies bouleversées à jamais."

Je peux vous dire qu'avec une phrase d'accroche comme celle-là, il ne m'en faut pas plus pour me jeter sur la nouvelle édition des titres de Nil Editions, avec des couvertures relookées trop belles et aux couleurs fraîches et printanières. Si j'ai adoré le prologue qui percute le lecteur et le prend d'emblée en otage d'une histoire tragique, j'ai plus d'une fois voulu abandonner le roman.

Le début est difficile et long à se mettre en place. Un été en 1968 en Cornouailles au Manoir des Lapins noirs, les Alton passent des vacances paisibles au rythme des enfants, de leurs jeux, de leurs caprices et de leurs bêtises. Un drame survient lors d'un fort orage et la famille est amputée, endeuillée d'une perte terrible, du pilier de la famille. La maman est décédée et les enfants savent que plus rien ne sera comme avant. Le père fuit quelque temps puis revient, accompagné... Dès lors même si leur histoire a commencé, celle de Amber se poursuit entre rêves troublés et espoirs brisés.
Cinquante ans plus tard, Lorna cherche un endroit insolite, pourvu d'une ambiance particulière pour se marier avec Jon. Elle est attirée par le manoir de Pencraw car sa mère, récemment décédée l'emmenait souvent là-bas durant son enfance. Très vite, Lorna pressent qu'elle a un lien invisible et étrange avec ce lieu, une connexion qui lui échappe et qu'elle espère se saisir et comprendre en passant quelques jours auprès de Mme Alton...

C'est très curieux ma relation à ce roman car j'ai trouvé ma lecture longue, et je me souviens avoir soupiré devant ce rythme introspectif, intimiste et lent. D'habitude cela ne me gêne pas mais là c'était trop triste, trop déchirant. Puis finalement au bout d'une centaine de pages, le charme a opéré et j'ai aimé me retrouver dans une ambiance de roman gothique, avec du suspense, des secrets de famille et des épreuves déchirantes. 

Il sera question d'un roman familial, de plusieurs drames que va vivre Amber et d'une profonde injustice. J'ai ressenti beaucoup d'émotions en découvrant progressivement comment les pièces du puzzle s'emboîtaient et les mensonges dissimulés sous la jalousie. Et l'épilogue !! Mon Dieu l'épilogue est magnifique et perturbant, enfin dans le sens où à chaque fois que je le relis, j'en ai des frissons et les larmes aux yeux. Je ne peux pas m'empêcher de revoir l'image qu'il inspire, j'en ai littéralement le coeur brisé. Alors même si le rythme mélancolique m'a pesé à un certain moment de l'histoire, l'ambiance du roman reste envoûtante et captivante. Si vous aimez les demeures qui racontent une histoire, certes triste et qui regorge de secrets... venez visiter Pencraw. Et il me semble que même si il ne s'agit pas du coup de coeur, l'épilogue déchirant et saisissant d'Un manoir en Cornouailles restera intact dans ma mémoire et fait que je suis très attachée à l'histoire familiale des Alton.

Commentaires

Enregistrer un commentaire

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr