Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un webzine spécialisé en littérature de jeunesse (mais vous y trouverez aussi de nombreux avis sur la littérature pour adultes) né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Il s'agit d'un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagée, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mes fils.
Mes genres : fantasy/ fantastique, romance, young adult, thriller, historique et contemporain.

Merci à vous et bonne visite...

Le fabricant de poupées de Cracovie de R.M. Romero ♥ ♥ ♥

0
R.M. Romero

Gallimard Jeunesse
Traduit de l'anglais par Anne Krief
Septembre 2018
364 pages
16 euros

Roman ados dès 12 ans
Thèmes : Guerre, Pologne, Génocide

Quatrième de couverture :  Pologne, 1939. Un soir, une poupée du nom de Karolina prend vie dans l'atelier de Cyril, le fabricant de jouets. La joie et le courage de la petite poupée enchantent le quotidien de l'homme solitaire. Karolina lui apprend que le monde des poupées d'où elle vient est en guerre, tout comme celui des hommes. En ces temps sombres et tourmentés, la magie de karolina et de Cyril suffira-t-elle à protéger ceux qu'ils aiment ?

J'avais très envie de découvrir Le fabricant de poupées de Cracovie et je ne m'attendais pas à avoir autant le coup de coeur. J'ai fait cette belle lecture en LC avec Laure Belledenuit du blog Boulimie Livresque et je sais qu'elle a beaucoup aimé aussi. 

J'ai beaucoup de mal avec les romans qui parlent du génocide juif de manière frontale et larmoyante. Je sais que c'est un pan de notre histoire et que c'est important de la transmettre mais je trouve également que parfois on en fait trop. Le fabricant de poupées de Cracovie a su parfaitement dosé ce thème entre magie et réalisme, entre Histoire et fantastique. Karolina prend vie un soir de 1939 dans l'atelier de jouets de Cyryl à Cracovie. Elle vient du pays des Poupées qui connaît une grande invasion, celle des rats. Karolina n'est pas n'importe quelle poupée. Grâce au pouvoir de Cyryl, elle parle. Cet homme bourru, solitaire et triste va peu à peu faire confiance à Karolina et s'ouvrir aux autres, notamment à une famille juive : Jozef et sa fille Rena. Mais l'arrivée des soldats nazis va changer leurs vies et bientôt leurs amis risquent la mort. Prêts à tout pour les sauver, Karolina et Cyryl vont user d'un soupçon de magie pour sauver les juifs du ghetto de Cracovie.

Le côté fantastique atténue la dureté de l'idéologie nazie mais ça reste terriblement injuste et cruel. Je trouve que l'approche historique de la Seconde guerre mondiale est originale sous l'angle d'une poupée magique qui elle aussi connaît la guerre suite à l'invasion des rats au Pays des Poupées. Ce clin d'oeil et cette référence n'est pas sans rappeler le conte de Casse-Noisette. Amitié, magie, entraide, survie et solidarité en temps de guerre, Le fabricant de poupées de Cracovie est un conte merveilleux et triste, poignant et lumineux, car derrière l'oppression il y a toujours des gens bons et généreux. D'ailleurs la rencontre entre nos deux héros, Karolina et Cyryl est touchante et magnifique. Derrière la cruauté, l'injustice et la bêtise des hommes, il y a toujours des gens bien, courageux qui décident d'aider les autres quitte à risquer leur propre vie. Alors oui, j'ai versé ma larme parce que j'ai trouvé ce roman très beau, avec des passages magnifiques, émouvants et des personnages tellement attachants. 

En bref, une lecture incroyable, sublime du côté des émotions, où le côté fantastique et magique des poupées et du monde miniature vient nous émerveiller... mais avec une dimension historique éprouvante et bouleversante. La narration est très originale, j'ai trouvé que le message était splendide et que la qualité littéraire rendait ce conte à la fois universel et atemporel. Une bien jolie manière de parler d'évènements durs, d'évoquer la Seconde Guerre mondiale et une introduction parfaite pour les enfants dès 12 ans.

Commentaires

Enregistrer un commentaire

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr