Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un webzine spécialisé en littérature de jeunesse (mais vous y trouverez aussi de nombreux avis sur la littérature pour adultes) né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Il s'agit d'un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagée, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mes fils.
Mes genres : fantasy/ fantastique, romance, young adult, thriller, historique et contemporain.

Merci à vous et bonne visite...

Un coeur pour deux de Shivaun Plozza

0
Shivaun Plozza

Editions Michel Lafon
Traduit de l'anglais par Maud Desurvire
Janvier 2019
397 pages
16,95 euros

Roman ados dès 15 ans
Thèmes : Young Adult, Transplantation, Identité

Quatrième de couverture : "Je m'appelle Marlowe, j'ai 17 ans, et depuis que j'ai reçu le nouveau coeur qui bat dans ma poitrine, je ne cesse de me poser la même question : à qui appartenait-il ? " Alors qu'elle tente de trouver une réponse, la jeune fille doit également jongler entre ses sentiments naissants pour l'apprenti d'à côté, le pire ennemi de sa mère végane militante, et le reste du monde qui la prend soit pour une miraculée, soit pour le monstre de Frankenstein. Découvrira-t-elle en chemin pour qui ce nouveau coeur bat vraiment ? Nouveau coeur. Nouvelle chance. Nouveaux ennuis. 


Le thème de ce nouveau livre est bouleversant et émouvant et j'ai été curieuse de découvrir cette histoire. Il s'agit d'un coup de coeur des Editions Michel Lafon, donc forcément je ne pouvais pas passer à côté de ce titre. Un coeur pour deux, c'est l'histoire de Marlowe, 17 ans qui a reçu un nouveau coeur et a donc subi une transplantation cardiaque. Cette greffe a réussi et la voilà presque sortie d'affaire, prête à reprendre le cours de sa vie, à retourner au lycée et à avoir une vie normale. Normale ? Non, loin de là. Parce que depuis qu'elle a ce nouveau coeur, Marlowe ne cesse de se demander à qui il appartenait. Dès lors tout le letimotiv du roman est de savoir si à la suite d'une transplantation cardiaque, est-ce que vous voudriez savoir à quelle personne il appartenait et contacteriez-vous sa famille pour en savoir plus ?

Il y a quelque chose qui m'a fortement dérangé chez Marlowe et ce fut la raison pour laquelle je n'ai pas réussi à m'attacher à son personnage bien qu'il soit touchant et adorable dans ses intentions. Marlowe est obsédée par l'identité de la personne défunte qui lui a légué son coeur. Je pense que cela s'inscrit dans une logique normale et compréhensible de ses sentiments, de cette quête identitaire. Mais malgré la volonté de la famille de rester anonyme, elle va forcer le destin quitte à devenir franchement irrespectueuse de leur volonté. Pour la famille c'est assez dur comme ça, et Marlowe va jusqu'à les chercher sur les réseaux sociaux, à rencontrer en vrai la soeur du défunt et à faire semblant, à s'immiscer dans sa vie, rien que pour assouvir cette soif de savoir qui était son frère. Elle considère ça comme un hommage mais j'ai franchement eu du mal à le percevoir comme ça. Si elle mesure la chance qu'elle a, elle n'a en outre, je trouve aucun respect pour la famille du défunt. Et ça cela m'a dérangé.

A côté de ça, il y a de jolies phrases, des réflexions pertinentes et existentielles. Alors que j'avais du mal avec Marlowe, je m'aperçois que son personnage a une belle évolution psychologique et que la fin du roman apporte son lot d'émotions, de compréhension et de justesse. Ses sentiments sont tout à fait légitimes et c'est ce qui fait la force et la sensibilité de ce roman. Le récit se veut fluide et efficace, ponctué de ci de là de petites touches d'humour dans les dialogues, notamment entre Marlowe et le fils du boucher. La mère de Marlowe est végan et voue une guerre monstrueuse, immature et déjantée, au boucher d'en face. C'est drôle, et cela apporte un côté amusant à une narration qui est riche en émotions. Au lycée, Marlowe doit faire face à des réactions plus ou moins mauvaises, là encore, c'est parfois crédible, d'autres moins. Je ne crois pas que dans la vie réelle, les jeunes soient si peu respectueux face à la maladie qu'ils en viendraient à traiter un camarade transplanté de monstre composé d'assemblage de chairs mortes ! Et des profs d'y assister sans rien dire ! Enfin j'espère !

En bref, une chouette lecture qui à certains moments m'a énervé car je ne comprenais pas l'égoïsme de l'héroïne mais heureusement va se remettre en question et va mûrir sa réflexion et ce besoin obsessionnel de ne pas savoir qui elle est avec ce nouveau coeur. Il y a des passages excellents, qui font sourire, le tout dynamisé par des répliques pétillantes entre Marlowe et Léo, une histoire d'amitié mignonne et rigolote. C'est un bon roman dans la mesure où il fait réfléchir et dans lequel l'héroïne avance, malgré ses erreurs. Un roman porteur d'espoir, lumineux, tendre, vivant et vibrant d'amour !

Commentaires

Enregistrer un commentaire

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr