Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un webzine spécialisé en littérature de jeunesse (mais vous y trouverez aussi de nombreux avis sur la littérature pour adultes) né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Il s'agit d'un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagée, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mes fils.
Mes genres : fantasy/ fantastique, romance, young adult, thriller, historique et contemporain.

Merci à vous et bonne visite...

Les Orphelins de métal de Padraig Kenny

0
Padraig Kenny

Editions Lumen
Traduit de l'anglais par Julie Lafon
Avril 2019
344 pages
15 euros

Roman ados dès 12 ans
Thèmes : Aventure, Automates, Amitié

Quatrième de couverture : "Je sais à présent que j'ai un coeur, parce qu'il est brisé... ". Christopher a beau être orphelin, il fait l'envie de tous ses amis... des amis bien particuliers, puisque ce sont des robots ! C'est que, contrairement à eux, il est ce qu'on appelle un Authentique : un être humain doté d'une âme, une vraie. Apprenti auprès d'un inventeur malhonnête, Absalom, le garçon observe avec consternation les manigances de son mentor, et passe ses soirées à enchanter ses camarades de métal avec les rares souvenirs qui lui restent d'avant - avant l'incendie qui lui a enlevé ses parents.
Malheureusement, l'escroc se double d'un menteur... Absalom dissimule depuis des années un étonnant secret ! Quand la vérité éclate par une froide journée enneigée, le destin de Christopher est bouleversé à jamais. Enlevé par de parfaits inconnus, il part - enfin - à la découverte de lui-même. Mais c'est sans compter sur ses compagnons, qui ne l'entendent pas de cette oreille. Parmi eux, Lapoigne, un géant mécanique muet, Manda, petite fille perdue dans un monde qu'elle ne comprend pas, ou encore Rob, qu'Absalom n'a jamais vraiment terminé.
Bien décidée à rattraper Christopher, la joyeuse bande se lance à sa poursuite sur les routes à bord d'une camionnette dérobée à leur créateur... Embarquez dans l'aventure en compagnie d'êtres de chair et de métal qui, s'il leur manque littéralement quelques boulons, n'en sont pas moins terriblement attachants. Cette petite troupe de personnages hauts en couleur, excentriques et loyaux jusqu'à la mort mène tambour battant un bel hommage au Magicien d'Oz doublé d'un conte émouvant sur la nature humaine...


J'ai adoré ce premier tome des Orphelins de métal. Cette lecture m'a rappelé tant de références littéraires, entre la solidarité et la volonté d'un Numéro 9, l'intensité de l'intrigue et des sentiments vécus par les automates dans Fées et tendres automates (BD) et un petit air de Pinocchio car le lien entre le créateur et son robot est également très présent dans l'histoire. Puis j'ai été clairement attirée par la superbe couverture qui ici est digne d'un excellent roman ado. Ne boudez pas votre plaisir, si vous hésitez, ne cherchez pas, foncez dans l'univers de Christopher et de ses amis.

Riche d'un univers steampunk dans lequel robots et automates sont inventés selon des règles précises, Christopher est orphelin et a été recueilli par Absalom, un inventeur qui va se révéler fort malhonnête, sorte de savant fou qui recherche le gain et le profit. Christopher est entouré de robots mais lui il est différent car il est un Authentique, autrement dit un être humain doté d'une âme. Mais cela ne l'empêche pas d'être très attaché à ses amis faits de métal et de pièces détachées. Un matin d'hiver, tout change. Les autorités viennent l'emmener, voire l'enlever. Ses amis robots sont impuissants face à la triste scène mais pas question de laisser Christopher seul et livré à lui-même. Parmi les amis, il y a Lapoigne, une sorte de golem muet mécanique, Manda, une petite fille un peu fragile qui recherche compagnie et amitié, et Rob, à moitié terminé mais fort intelligent. 

Cette petite troupe de "bras cassés" est vraiment attachante et c'est ce qui fait la force de ce roman. Puis il y a Estelle, une mécanicienne hors pair qui va s'embarquer également dans ce sauvetage improvisée. Sur le ton de la quête identitaire et initiatique, voici que nous allons de révélations en révélations et que en même temps que Christopher, découvrir la vérité sur ses origines. L'intrigue est excellente, sans aucun temps mort, rythmée, avec de l'action, un suspense bien dosé, beaucoup de péripéties et de rebondissements, un brin d'humour très léger. On est vite pris d'affection pour ce qu'ils vivent, et la douleur, émotionnelle ou physique ne leur est pas épargnée. Amitié, solidarité, courage, entraide sont des valeurs véhiculées tout le long de leur aventure et j'ai adoré la manière dont l'histoire évolue, comment on découvre la vérité sur Christopher. 

Derrière l'univers steampunk avec ses règles et ses interdits, et tout le processus de création des robots, il y a une aventure terriblement humaine vécue par des personnages robots et automates qu'on adore. On s'attache à toute cette bande, loyale et volontaire, bravant les dangers pour se protéger les uns les autres. Une belle aventure qui m'a énormément plu et dont l'écriture fluide et efficace m'a tenu en haleine. Surtout j'ai accroché au style rafraîchissant de l'auteur qui nous embarque dans cette formidable histoire et où les éléments steampunk sont vraiment bien construits.
 

Commentaires

Enregistrer un commentaire

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr