Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un webzine spécialisé en littérature de jeunesse (mais vous y trouverez aussi de nombreux avis sur la littérature pour adultes) né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Il s'agit d'un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagée, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mes fils.
Mes genres : fantasy/ fantastique, romance, young adult, thriller, historique et contemporain.

Merci à vous et bonne visite...

LONG WAY DOWN de Jason Reynolds ♥ ♥ ♥

0
Jason Reynolds

Editions Milan
Traduit de l'anglais par Insa Sané
Avril 2019
311 pages
15,90 euros

Roman ados dès 14 ans
Thèmes : Violence, Quartier, Vengeance

Quatrième de couverture :  Quand quelqu'un est tué par balle dans le quartier de Will, il y a trois règles : 1) Ne pas pleurer ; 2) Ne pas balancer ; 3) Se venger. Et Shawn, le frère de Will, vient d'être assassiné. Un roman coup de poing écrit en vers. 

Ma réaction à chaud :  
"Roman coup de poing, percutant et terriblement bien écrit. Un rythme poétique pour décrire la violence urbaine. C'est neuf et la fin comme un uppercut. Lu d'un seul souffle en une soirée, comme en apnée !"

Au début je ne voulais pas lire Long way down puis quand j'ai su que c'était le coup de coeur de l'équipe Page Turners, je n'ai pas voulu passer à côté. Et j'ai bien fait car c'est un coup de coeur pour moi !! Après avoir lu The Hate U Give l'année dernière, j'avais eu pourtant ma dose concernant le thème social des violences urbaines et guerres de gangs. Mais dans Long way down, la thématique est abordée différemment. Will vient de perdre son frère, tué par balles dans son quartier. Il connaît les trois lois qui régissent son quartier : ne pas pleurer, ne pas balancer, et surtout se venger. Alors Will file tout droit vers celui qui a assassiné son frère. Alors qu'il monte dans l'ascenseur pour retrouver l'assassin de son frère, pendant soixante secondes nous allons vivre avec lui un huis clos inédit, puissant et qui pourrait tout changer ou au contraire tout continuer. 

Une minute dans un ascenseur, c'est court mais ici ça fait tout un roman, incroyablement percutant et humain où se déchaîne les passions du coeur, l'envie de vengeance et les fantômes du passé. Littéralement ! Car Will va discuter avec son oncle, son père, sa meilleure amie et... son frère, tous victimes des violences urbaines et des gangs de quartier. Une minute pour prendre des décisions et faire face à ses sentiments. WHAOUH!! Si certains défunts appellent à la vendetta, d'autres invitent au pardon. Et ce qui est encore plus violent, c'est que quelque soit la décision finale, elle est motivée par l'amour.

Déjà l'idée de l'intrigue est excellente mais ce qui l'est encore plus, c'est sa forme narrative en vers, autrement dit la poésie, ici traduite par le slameur Insa Sané. Alors qu'on soit bien clair, je n'aime pas le slam mais quand j'en écoute, je suis toujours très sensible aux mots percutants, aux tournures de phrases intenses qui procurent émotions. Ca ne laisse pas indifférent et ça reste de la poésie. Et là ça a totalement fonctionné. Je n'ai pas pu lâché ce bouquin, je l'ai lu d'une traite en apnée, en retenant mon souffle, en ayant les larmes aux yeux, en stressant sur la fin. Et cette fin!!!!! Mon dieu!!! Une fin totalement ouverte sur une seule question, sujet à interprétation. J'en suis restée stupéfaite, à réfléchir à ma lecture pendant 10 minutes, quelle voie suivre... 

Ce roman a reçu de nombreux prix, 28 au total dont le National Book Award et le Newbery Honor Book, alors certes il ne faut pas passer à côté, mais si je devais vous donner une seule bonne raison de le lire, je vous dirais que c'est parce qu'il est vibrant d'énergie et de musicalité. C'est un roman qui vous percute, qui vous donne un uppercut, qui vous remue. Quel impact ! C'est une vraie expérience littéraire, singulière, neuve, et qui a un charisme fou ! J'ai adoré parce que ça fait réfléchir et ça nous fait sentir vivant. En deux mots ? UNE CLAQUE !

Commentaires

Enregistrer un commentaire

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr