Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

38 mini westerns (avec des fantômes)

8
Mathias Malzieu

Pylône Editions
Paru en Mai 2009
93 pages
16 euros


Quatrième de couverture : Mathias Malzieu est...Mathias Malzieu est un Petit Prince en anorak. Mathias Malzieu est un homme de goût (il aime tes films de Tim Burton, les livres de Richard Brautigan et les disques de Johnny Cash). Mathias Malzieu est un poète. Mathias Malzieu est le chanteur de Dionysos, un groupe de rock qui n'arrête pas de faire des bonds pour avoir la tête dans les nuages et décrocher les étoiles. Mathias Malzieu est un enfant qui a beaucoup appris des grandes personnes. Mathias Malzieu est un pionnier du mini-western : les rêves sont sa frontière. Stéphane Deschamps / Les Inrockuptibles.

Farfelus, loufoques, à l'humour décalé et totalement déjanté, les 38 mini westerns de Mathias Malzieu mettent en scène des histoires de fantômes, des fées lustres, des écureuils-humains, des vampires labello et autres créatures toutes plus bizarres les unes que les autres. Le ton est à l'humour fantasque, parfois ironique, jamais glauque malgré quelques dérapages. Hélas les récits sont trop courts pour qu'on puisse plonger dans cet imaginaire foisonnant. Les mots évoquent des images, des métamorphoses et l'on sort de la réalité pour errer dans un monde de tous les possibles. Mais je ne suis pas convaincue et je suis déçue par ce recueil, surtout lorsqu'on a adoré La mécanique du coeur, un roman qui semble plus abouti que ces petits westerns. Tout au plus, le lecteur passera un moment divertissant, quittera les sentiers battus pour se perdre dans les méandres oniriques d'un Mathias Malzieu plus déroutant que jamais.

Commentaires

  1. J'avais aussi adoré La mécanique du coeur et j'avais très envie de lire ce livre mais là, je pense plutôt passer mon chemin sinon je sens que je vais être déçue !

    RépondreSupprimer
  2. Bon, déjà que je ne suis pas trop nouvelles... je vais passer sur celles-ci, je pense...

    RépondreSupprimer
  3. Je suis justement en train de me régaler avec La mécanique du coeur depuis hier !

    RépondreSupprimer
  4. Je ne suis pas très douée pour dire ce que je ressens après la lecture d'un livre, mais, oui, pour avoir aussi adoré La mécanique du coeur, je te conseille, Liyah, de ne pas te laisser tenter, j'ai été déçue moi aussi.

    RépondreSupprimer
  5. J'avais beaucoup aimé La mécanique du coeur ainsi que Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi mais je crois que je vais en rester là avec cet auteur pour ne pas altérer mes bons souvenirs ;)

    RépondreSupprimer
  6. Cynthia : restes sur tes excellents souvenirs! tu peux essayer tout comme moi, poussée par la curiosité mais rien n'égalera La mécanique du coeur

    Aline : ouf!! Merci Aline, je suis contente d'être confortée dans cet avis! des fois j'ai peur d'être trop exigeante

    Liliba : préviens-moi quand tu auras écrit ton billet car il m'intéresse et comme je rate souvent (par manque de temps) les billets des copines blogueuses, je ne voudrais pas manquer ton avis

    Karine : tu peux! des bises et un bon dimanche

    Liyah : comme je le disais à Cynthia, restes sur tes souvenirs de La mécanique du coeur

    RépondreSupprimer
  7. Aïe, là j'hésite ! J'avais moi aussi adoré La mécanique du coeur...

    RépondreSupprimer
  8. Je prends note de ton avis et vais me garder de l'acheter. Je le lirai peut-être si ma bibliothèque l'achète et le mets en avant (car je n'irai pas le chercher). Mais la Mécanique du Coeur c'était trooooop bien

    RépondreSupprimer

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr