Image

Image

Bienvenue

Sous le feuillage est un blog spécialisé en littérature de jeunesse né en avril 2008. Pour vous parler de mes coups de coeur, partager ma passion pour cette littérature si vivante et productive. Un blog à l'image de ma passion pour la littérature de jeunesse : simple, engagé, enthousiaste.
Pour découvrir, rêver, vibrer, s'évader et s'amuser...
Depuis 2014, en tant que maman, je vous parle de mes découvertes en matière de jeux, jouets, activités et loisirs créatifs que je partage avec mon fils.

Merci à vous et bonne visite...

The Book of Ivy - Tome 1 ♥ ♥ ♥

0
Amy Engel

LUMEN
Traduit de l'anglais par Anaïs Goacolou
Paru en Mars 2015
341 pages
15 euros

Roman ados dès 14 ans
Thèmes : Dystopie, Société, Crime

Quatrième de couverture : Voilà cinquante ans qu'une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d'une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des Etats-Unis d'Amérique s'est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd'hui, les fils et les filles des adversaires d'autrefois sont contraints de s'épouser, chaque année, lors d'une cérémonie censée assurer l'unité du peuple. J'ai seize ans cette année, et mon tour est venu. Je m'appelle Ivy Westfall, et je n'ai qu'une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu'on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche... Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera. Née pour trahir et faite pour tuer... Sera-t-elle à la hauteur ? A la fois histoire d'amour torturée, thriller psychologique et dystopie cruelle, The Book of Ivy vous entraîne dans un compte à rebours haletant dont vous ne sortirez pas indemnes. 

Je dois vous avouer que c'est la première fois que je lis un roman publié chez Lumen. C'est un éditeur qui me tente de plus en plus. Très intriguée par le résumé, je me suis lancée dans The Book of Ivy en partant du principe que c'était une nouvelle dystopie. En effet, suite à une guerre nucléaire, une poignée de survivants a réinstauré de l'ordre et de l'organisation. La famille Westfall a recrée une unité, une ville...mais le Président qui détient le pouvoir vient de la famille adverse : les Lattimer. Les deux familles se sont affrontées et celle d'Ivy, notre héroïne a perdu. Depuis, pour maintenir l'équilibre, pour étouffer toute tentative de rébellion, la famille des vainqueurs a instauré une règle : celle des mariages arrangés. Ainsi l'union d'un fils/fille perdant avec un fils/fille des vainqueurs permettra de garder le pouvoir et de rappeler à tous qu'ils sont les plus forts. C'est un procédé habile des Lattimer qui nous apparaissent d'emblée comme manipulateurs... Ivy Westfall est promise à Bishop Lattimer. Cette idée la répugne et depuis deux ans, elle est entraînée par sa famille pour réussir une mission : tuer son mari afin de déclencher une révolution. Les Westfall veulent reprendre le pouvoir de la ville et sont prêts à tout...

Si le contexte dystopique est classique, ce qui fait l'originalité et le suspense de The Book of Ivy c'est la relation évoluant entre Ivy et Bishop. On part d'un postulat dans lequel les ennemis sont les Lattimer...mais progressivement, subtilement, Ivy se rend compte que Bishop n'est pas du tout comme son père. C'est un jeune homme passionnant, intelligent, qui a du coeur, des opinions...et au lieu de le haïr, Ivy développe des sentiments d'affection, de respect et de tolérance pour lui. Il est compréhensif, doux et plein d'humilité...des traits de caractère qu'Ivy ne connaît pas. L'idée du mariage arrangé est aussi captivante parce qu'on s'aperçoit que la révolution va être compliquée sur le plan psychologique. C'est donc plus un roman humain, psychologique qu'un roman d'action, l'auteur misant sur la complicité naissante des deux héros, sur le quotidien qu'ils partagent. Puis Ivy va se poser des questions sur sa famille. Sa soeur, son père apparaissent comme des menteurs, manipulateurs, des êtres froids, dont l'unique but est la conquête du pouvoir, quitte à sacrifier des habitants. Ils sont sans scrupules et c'est assez inquiétant. J'ai beaucoup aimé le personnage de Bishop : droit, franc, sincère, attentif, généreux. 

Tiraillée entre loyauté, amour filial et sentiments amoureux, Ivy réfléchit, se torture, a des doutes. A la fin, elle prend une décision qui m'a bouleversé et déchiré tellement c'est beau et juste. Les dernières lignes m'ont complètement bluffée. J'ai hurlé de frustration! Vite vite la suite!!
The Book of Ivy est bien plus qu'un roman dystopique, il montre les rouages de la politique, de ce qu'une famille peut faire par esprit de vengeance. Roman de réflexion haletant, la relation entre les deux héros est exceptionnelle, à la fois pertinente, intelligente et sensible. J'en ai fais un coup de coeur!

Commentaires

Enregistrer un commentaire

semer sa p'tite graine!

Sous le feuillage | Design par Catherine Surr